nuit

Nuit blanche : comment récupérer ?

Ecrit par Sonia Carrère
le 27 août 2010

Qui dit été dit fêtes à gogo, sorties en boite de nuit, soirées qui se terminent alors qu’il fait jour. Alors dans le feu de l’action, on s’éclate, on shake son body sur le dancefloor, et on ne pense surtout pas au lendemain. Mais quand l’heure tourne et qu’on n’a toujours pas dormi, on se […]

Qui dit été dit fêtes à gogo, sorties en boite de nuit, soirées qui se terminent alors qu’il fait jour. Alors dans le feu de l’action, on s’éclate, on shake son body sur le dancefloor, et on ne pense surtout pas au lendemain. Mais quand l’heure tourne et qu’on n’a toujours pas dormi, on se retrouve avec des cernes qui nous descendent presque jusqu’aux pieds, et un état de fatigue qui parait insurmontable. Comment faire pour récupérer et être fraîche lundi matin au boulot ?

On ne s’enferme pas

Pas question de s’enfermer à la maison, devant la télé, à bouffer des céréales ou pire des paquets de gâteaux. On se lève, on sort, on s’oxygène. Pour être franche, je n’ai jamais réagi comme ça après avoir fait la bringue car je préfère rester glander à la maison ! Mais il vaut mieux s’aérer parait-il et faire un peu de marche, que de cuver son alcool sur le canapé…

Si on veut éliminer un maximum de toxines, on cours un petit peu, on va à son cours de danse ou de fitness, on transpire, et … qu’est-ce qu’on se sentira bien sous la douche !

Programme détox en avant !

On arrête les cocktails, la bouffe trop grasse et trop sucrée. On se lance dans une cure de thé vert, on s’en fait un bon bol, voire un thermos.

Aux légumes, fruits, on dit OUI, au Nutella et au chocolat, on dit caca ! Ça pourrait être le slogan d’un nouveau régime choc, mais on préfère le garder pour notre plan de détox à nous. Toutefois, étant donné qu’il faut quand même manger quelque chose qui nous tient au corps comme on dit, on n’hésite pas à manger des pâtes ou du riz complet accompagné de viande blanche.

Une sieste ? Oui mais pas trop longue

Si on est vraiment au bout du rouleau et qu’on ne tient plus sur ses jambes, on s’accorde une petite sieste. J’insiste sur le « petite ». Si on s’endort jusqu’au soir, notre cycle de sommeil sera complètement détraqué. Il prendra le jour pour la nuit, la nuit pour le jour, et c’est comme ça qu’on prend un mauvais rythme, à se coucher à 6 heures du mat et à se lever à 15 heures.

Et puis si on dort peu, on se couchera plus tôt et le sommeil sera vraiment réparateur.

On mise sur un make-up light  

Le mieux : ne pas se maquiller du tout ! Opter pour une journée nature et « je prends soin de mon épiderme » avec un léger gommage ( ne surtout pas agresser notre peau), un masque purifiant, suivi d’un autre hydratant.

Mais si l’on doit sortir pour aller voir une copine, voir travailler, on se maquille très léger.

Surtout, si l’on n’habite pas avec son mec, on évite les rencards avec son amoureux ! Parce que même si le maquillage est une invention merveilleuse, on ne peut pas blanchir des yeux rouges de lapins.

On oublie le fond de teint et la poudre bronzante, au moins jusqu’au lendemain. On opte pour un anticerne et puis c’est tout… du moins, côté teint.

On peut se mettre un peu de rouge à lèvres ou du gloss, mais on évite de se maquiller les yeux. Le mascara ne fera que rougir davantage nos yeux, alors si on ne vraiment pas sortir sans rien sur les paupières, on se met un petit coup d’eye-liner. Il n’y aura donc pas de contact direct avec l’intérieur de l’œil, et celui-ci pourra se reposer.

Une fois démaquillée avec une lotion micellaire apaisante ou si vous avez la peau grasse ( ou que vous avez la peau infectée de fumée de cigarette…), avec un gel moussant ( Keracnyl de Ducray par exemple) on peut se faire deux petites compresses d’eau de bleuet comme ceux de chez Klorane sur les paupières pour les décongestionner, si nos yeux sont gonflés.

Le soir, on se cale dans le lit de bonne heure, on coupe la sonnerie de son portable, et on dort jusqu’au lendemain. Le lundi matin, on sera toute fraîche pour aller bosser ! Tellement… qu’on n’aura même pas à supporter les sales remarques de Josy, qui aurait bien aimé critiquer notre tête de déterrée.     

Par Sonia Carrère

#blanche #bonne #dancefloor #fête #Fiesta #mine #night #nuit #remettre #repos #reposer #se
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser