Noël

La nana de décembre : Victoire, chocologue

Ecrit par Marie TERRY
le 12 décembre 2014

Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas de définition de ce mot. Victoire Finaz l’a inventé. Et pour cause, animée par une passion dévorante du chocolat, elle a créé cette terminologie pour parler de son métier et de son univers. Au mois de décembre, on a aimé l' idée, pleine de suggestions derrière ces lettres. Et comme nous sommes curieuses, avides de nouveautés, et gourmandes de rencontres, on a choisi Victoire, une belle jeune femme de 30 ans pour finir en beauté chocolatée les nanas de 2014. Rencontre avec une personne qui n' a pas de langue de bois pour parler de sa passion mais plutôt une cuillère en bois à portée de main.

TDN : Comment tombe-t-on dans la marmite du chocolat ? Un gêne familial ?

Victoire: Mon arrière grand père était en effet chocolatier à Lyon mais sa maison a été vendue en 1973. En fait, très jeune, le chocolat a tenu une place importante dans ma vie, j' aimais déguster du chocolat tous les jours. A la maison, c'était un peu Charlie et la Chocolaterie. Ma madeleine de Proust était le chocolat et l'est encore.

Comment passe-t-on du simple plaisir du chocolat à un vrai métier autour du chocolat ? 

J’ai commencé par des études de psychologie puis j' ai continué avec des études de marketing, ponctuées de stages en alternance (banque…) et ai terminé par un Master marketing dans une école de commerce (HEC). A l'issue de ce Master, j' ai soutenu une thèse de psychologie sur l’Expertise en chocolat : dégustation et évaluation sensorielle, en 2006.
J’ai eu mon premier job chez Kraft Food (la société de mes rêves).
Et puis, un jour, je suis allée au salon du chocolat et cela a été un déclic, j' ai demandé à bosser pendant tout le salon et cela m' a donné l' idée de foncer dans cet univers.J'ai découvert la richesse de l’artisanat, le plaisir des artisans passionnés par leur travail, le goût des vraies choses.

Quelle a été la suite de ce parcours qui s'orientait « chocolat »? 

Après des expériences chez des grands noms du chocolat comme Pierre Hermé, j'ai décidé de créer mon entreprise, toute seule et en 2009, je lance ma propre marque de chocolat 
 » Les carrés Victoire ». En parallèle de cette activité, j' anime des formations, des ateliers pour des entreprises, organise des évènements et donne aussi des cours à des amateurs. 

Comment pouvez vous différencier l'amateur que beaucoup d'entre nous sont et la professionnelle du chocolat que vous êtes? 

Le professionnel va utiliser les 5 sens pour déguster et va avoir le bon vocabulaire pour arriver à traduire ses émotions avec des mots. Déguster un chocolat est un vrai travail comme le font les oenologues qui arrivent à reconnaitre un cépage, un lieu précis, une date.J'ai assisté à des experts en chocolat qui arrivent yeux fermés à reconnaitre l'origine du cacao, le pays de provenance et je me suis dit, je veux pouvoir moi aussi le faire. Déguster et manger du chocolat comme font souvent des amateurs même dans des clubs de croqueurs de chocolat, ne donnent pas le titre d'expert. Il faut au moins 10 ans pour devenir expert.

Y a-t-il une mode dans le chocolat ? 

Oui, il y a des tendances et c'est vrai que chimiquement tout est permis ! On peut combiner de nombreux parfums mais des alliances peuvent paraitre bizarres. 
Les nouveautés que les chocolatiers créent sont faites aussi dans un souci de faire parler d’eux. En ce moment, le praliné, donc un bon basique, revient en force. Si on devait vraiment parler de saveurs « à la mode », je dirais les saveurs méditerranéennes, comme le thym, le basilic, le citron vert.

Victoire Finaz chocolat citron

Et vous, quel est votre credo pour apporter votre touche personnelle dans ce monde de douceur, pas forcément très doux ?  

Il est vrai que peu de femmes évoluent dans ce milieu mais le fait d'être une femme apporte un autre approche. J'ai en création une trentaine de recettes et je crée une nouvelle recette tous les 4 mois. Le chocolat est fabriqué dans le centre de la France. J' y vais souvent mais je suis basée à Paris pour développer le commercial.(mon mari bosse à Paris). J'ai un penchant pour mes recettes de truffes au champagne et des pralinés au sucre pétillant.
Mais ce qui « m’éclate le plus », c'est la création de mes coffrets personnalisés pour mes entreprises. Je m'amuse aussi à des créations fun.(cf ci dessous)

créations Victoire Finaz

Alors quelle est votre recette pour personnaliser des coffrets de chocolat ?

J’ai choisi de présenter des coffrets nuanciers qui se déploient comme un éventail. 
Comme j'ai acquis de par ma formation une écoute, je vais au devant des désirs des marques et suis une force de proposition pour intégrer au mieux leurs codes. Je vais orienter mes nuanciers à leur univers. Que ce soit pour Chanel, Clarins, Christofle, la démarche est la même mais le nuancier sera à chaque fois adapté à leur message, leurs couleurs.

Un exemple avec Clarins, chaque feuillet correspond à un parfum.

Victoire Finaz éventail Clarins

A part parler et déguster du chocolat, nobles passions, que faites vous? 

Je fais du sport, comme du kite surf et pratique régulièrement le yoga bikram, 
Je joue au piano et je suis attirée aussi par le cinéma.

Vous aimeriez faire du cinéma, j'ai entendu dire? Quels acteurs ou actrices vous séduisent? 

Oui, carrément oui, du cinéma ou du théâtre.Les comédiennes qui m'inspirent sont : Charlotte Lebon, Marion Cotillard, Karine Viard. Côté mecs, je craque pour Sean Connery et Tomer Sisley.

En tant que nana, quels sont vos rituels beauté, mode, style de vie

  • Boire de l'eau ! J'ai toujours une bouteille d'eau dans mon sac 
  • J' hydrate ma peau et je me maquille peu.
  • Je bois très peu de vin (seulement quand il est bon) et pas d'alcool dur
  • Je ne suis pas une fashion addict, je fonctionne aux coups de coeur, je fais du shopping efficace, si je doute, je ne fais pas. (les nanas, à méditer) 

En revanche, je mange du chocolat tous les jours et ça me donne la pêche !

Victoire s'est prêtée au jeu des questions flash.

TDN : Si je vous dis…

  • Chocolat? Plaisir
  • Dessert? Chocolat, tous mes desserts que je fais, que je mange sont à base de chocolats
  • Passion? Rencontrer les gens 
  • Voyages? Plantations de cacao comme le Brésil, Mexique, Guatemala, le prochain voyage sera l'Afrique noire.
  • Rêve: Avoir ma plantation de cacao et fabriquer mes tablettes de chocolat prêtes à être consommées sur place.

Pouvez-vous nous faire une ordonnance chocolat ? 

Il faut manger du chocolat tous les jours: du chocolat au lait le matin, du noir après le café, et après le dîner, des mendiants en chocolat( fruits secs sur une pastille de chocolat) ou une tablette de chocolat noir aux noisettes.

Si vous n'étiez pas chocologue ?

Je suis une sensorielle et j'ai un attrait fort pour les bons produits. Donc, je travaillerais certainement dans l'univers de la gastronomie et serais ambassadrice d'une Maison de vin, spiritueux ou de chocolat haut de gamme, car j' adore parler des produits !

Que diriez-vous aux nanas qui vont vous lire ? 

Foncez dans votre passion si vous avez la chance d'en avoir une!

Victoire a en elle, beaucoup de recettes, entre autres la recette des 4 P qu'elle nous donne avec Plaisir : passion, persévérance, positive attitude, persuasion, et la recette de la mousse au chocolat qu'elle nous donne pour notre plaisir. (voir pages recettes ce dimanche ) Et sa recette du bonheur ? En tout cas, le chocolat lui réussit bien. Elle est une jeune mariée et aimerait avoir des enfants. Les veinards! No limit dans le choc! 

Un grand merci à Victoire pour son dynamisme à parler de sa passion et en tant qu'amatrice de chocolat… J'ai fondu.

Retrouvez Victoire sur la page facebook “Chocolat & chocologie by Victoire” et sur son blog.
Et pour celles qui sont à Paris, dégustation-vente mardi 16 décembre de 16h à 20h, à l'hôtel HIDDEN.

#chocolat #chocologue #fêtes #interview #métier #nana #Noël #Victoire Finaz
Commentaires (2)
  1. lalotte

    Ca c’est un métier rêvé !!

  2. lalotte

    Humm … merci pour ces saveurs de Noël !

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser