culture

Les rires au féminin

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Après les « César » (le 27 février dernier), des récompenses des acteurs, nous avons eu envie de créer notre évènement « les Fanny du rire » donner des prix à des femmes qui nous font tout simplement rire, qui osent des one Woman Show et qui ne sont pas encore en haut de l’affiche […]

Après les « César » (le 27 février dernier), des récompenses des acteurs, nous avons eu envie de créer notre évènement « les Fanny du rire » donner des prix à des femmes qui nous font tout simplement rire, qui osent des one Woman Show et qui ne sont pas encore en haut de l’affiche comme leurs grandes sœurs, Valérie LEMERCIER ou Florence FORESTI

Quel défi pour des filles que de faire rire ? Elles ont moins le droit à l’erreur que leurs homologues et collègues masculins de boulot !C’est à dire à « la mauvaise blague, lourde, grasse » elles doivent flirter avec les mots, parler cul sans être vulgaires, être belles, jouer avec leur corps et étudier chacune de leurs postures, s’habiller sexy parce que cela attire, soyons francs messieurs, en un mot séduire le public, l’heureux élu de « ces drôles de dames » tout en revendiquant leur statut de femme libérée et un peu féministe.

Et bien, j’ai vu 3 nanas qui assurent qui arrivent à tout dérouler, flirter jusqu’à séduire en riant d’elles mêmes, c'est-à-dire en riant des femmes, de tout ce qui nous arrive les nanas de bien ou de moins bien avec… le sexe opposé, avouez notre grand sujet, mais aussi à rire de notre condition de nana (option épilation par exemple) des travers des nanas, de nos qualités et défauts (on en a ?) et ça , c’est pas donné à tout le monde. Seules de super nanas intelligentes s’en sortent, alors BRAVO les FILLES.

Prix pour le meilleur Nom de spectacle et + si affinités : Elizabeth BUFFET

« Elizabeth BUFFET seule dans sa culotte » et il y aura affinités.Mais elle a déjà bien usé sa culotte, si je peux me permettre cette expression, son spectacle est une reprise cette année 2009, gage de succès qui continue et tant mieux car il ne faut absolument PAS rater cela !
Le titre, à lui tout seul, une signature qui en dit long sur le ton du spectacle.

Elle représente les quadragénaires entre Bridget Jones et Sex and the City, les célibatantes urbaines qui sont en mal du grand amour mais qui assume leurs kilos superflus, leurs rencontres d’un soir, qui savent parler de sexe avec des expressions qui conviennent à un public connaisseur, les hommes adorent et reconnaissent qu’ils sont même dépassés, les femmes adorent aussi et se retrouvent dans une des situations décrites mais il leur a manqué à elles, le culot, le mordant, la drôlerie, l’audace, la pêche, le bon mot souvent gros mais à sa façon.

ELLE a tout cela, dans l’ordre et le désordre. On rit beaucoup.
Regardez ce [url=http://www.trucdenana.com/videos-truc-de-nana.php?id_video=38]teaser[/url], et vous comprendrez …

Prix pour la Mise en Scène hyper Punchi et Délirante : Chritelle CHOLLETdans « l’EMPIAFFEE »

Trentenaire qui une fois sortie de son carton n’arrête pas une seconde, elle explose littéralement emmenant tout sur son passage, le public qu’elle prend en partie, les rires qui fusent, elle aussi, c’est une fusée qui chante du Piaf à merveille, danse comme une Claudette, joue des mots, une tornade en ciré jaune et bas à résilles, rien ne lui résiste, peut être son acolyte pianiste qui parait imperturbable, en tous les cas le public rit de manière irrésistible.

N’essayez pas de résister, on ne peut pas et on ne voudrait pas. Tordant !

Prix pour la Caricature Féminine avec une exception masculine : Charlotte des GEORGES dans « Tout n’est pas rose »

Charlotte, une autre trentenaire, a une ligne de conduite et s’y tient, elle dresse des caricatures pas méchantes bien observées de personnages féminins, encore des célibataires + jeunes, urbaines aussi, l’esthéticienne pas très pro, la lolycéenne immature… et un personnage bien masculin, le goujat …que du vécu .Sur fond rose avec quelques touches d’humour noir, elle plante le décor et les costumes…, les rencontres des personnages qu’elle imite dans le phrasé et avec son joli minois s’enchaînent dans un tempo énergique. A suivre !

Actualité de Elisabeth BUFFET, spectacle au théâtre de 1O Heures jusqu’au 27 juin.

Christelle CHOLLET, spectacle au Palais des Glaces jusqu’au 28 février puis en tournée dans toute la France et de nouveau à Paris du 16 au 19 avril.

D’autres talentueuses femmes auraient ou être nommées aussi comme Sophie ARAM.

Encore bravo à toutes ces filles et aux autres nouvelles venues de relever le défi de faire rire … en jupe et talons hauts.

Par Marie Terry

#comédienne #comique #culture #drôle #rire #show-woman #théâtre
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser