festivals

Les Festivals de l’été

Ecrit par Macha Paquis
le 24 juin 2011

Comme chaque été, la musique résonne au rythme du soleil. Les festivaliers attendent chaque année avec impatience la période estivale, synonyme de fête et de corps qui ondulent au son des guitares et des voix rock’n’roll. Chaque festival a néanmoins ses spécificités et même, dirons-nous, ses propres codes ! Pour que vous ne vous sentiez […]


Comme chaque été, la musique résonne au rythme du soleil. Les festivaliers attendent chaque année avec impatience la période estivale, synonyme de fête et de corps qui ondulent au son des guitares et des voix rock’n’roll.


Chaque festival a néanmoins ses spécificités et même, dirons-nous, ses propres codes ! Pour que vous ne vous sentiez pas complètement hors cadre une fois sur place, Truc De Nana vous explique les deux-trois trucs à savoir pour être dans l’ambiance.


Solidays

Où ? Quand ? Combien ?

Hippodrome de Longchamp (92) du 24 au 26 juin. Pass 1 jour : 35 euros ; forfait 2 jours : 49 euros ; forfait 3 jours : 54 euros ; billet nuit : 25 euros.

A qui ça peut plaire ?

Pour celles qui aiment se défouler sur des sons rock, pop et sur du groove sexy, écouter des groupes renommés et découvrir des petits chanteurs sympas. Une programmation plutôt classe : AaRON, Alpha Blondy, Cold War Kids, Hocus Pocus, Katerine, Klaxons, Raggasonic, Popof, The Bewitched Hands, Yael Naim, Alice Russel, Cascadeur, Aloe Blacc, IAM, Cocoon, Les Ogres de Barback, Vitalic V Mirror, Morcheeba, Stromae, Yodelice, Gaëtan Roussel, Moby… 

Pourquoi on y va ?

A part profiter des concerts, on se sent l’âme militante : on soutient l’association Solidarité Sida qui verse une partie des fonds récoltés aux malades les plus démunis. On se sensibilise aux dangers du Sida à travers des activités et expositions ludiques mises en place et on discute avec les militants. Festival très « jeune », tout le monde a envie de s’y montrer In Love. Et on n’hésite pas à emmener les enfants, pour lesquels des activités sont pensées spécialement.

Comment on s’habille ?

Ambiance cool et solidaire : short en jean, tee-shirt fun de couleur et Converses. Décontractée et pratique, telle doit être la tenue de la festivalière. Alors on n’oublie pas les poches dans le short, très pratiques pour ranger son fric, son portable, ses mouchoirs (si, si…) On prévoit un petit gilet ou un sweat pour le soir, quand ça se rafraîchit, voire une capuche en cas de pluie. On accessoirise avec un panama ou un chapeau de paille, et une bonne paire de lunettes de soleil. Et si, malgré nos bons conseils, vous manquez de poches, chopez dans votre placard un petit sac en bandoulière : besace baba en coton ou sac ethnique chic en cuir.


Short en jean, Zara, 30 euros.

Les Eurockéennes

Où ? Quand ? Combien ?

Belfort (90) du 1er au 3 juillet. Pass 1 jour : 42 euros ; forfait 3 jours : 95 euros. 

A qui ça peut plaire ?

Chacune y trouvera son bonheur : du rock, de la pop, du reggae, de l’électro, de la soul, du folk et même du hip hop ! Groupes plus ou moins connus, mais tous avec talent : Tryo, The Ting Tings, Tiken Jah Fakoly, Les Hurlements d’Léo, Queens of the Stone Age, Motörhead, Birdy Nam Nam, Gaëtan Roussel, Arcade Fire, Artic Monkeys, Beady Eye, The Do, Katerine, Aaron, Anna Calvi, Moriarty, Keziah Jones, Beth Ditto, Staff Benda Bilili, Stromae, Metronomy…

Pourquoi on y va ?

Pour vivre rock pendant 3 jours ! On aime le côté citoyen et solidaire (insertion des jeunes, handicap, environnement) et surtout la programmation de folie qui nous attend sur la presqu’île.

Comment on s’habille ?

Let’s rock ! Mini short là aussi de rigueur : on le préfère en jean brut ou noir, effiloché si possible. Côté haut, un large débardeur blanc, un truc un peu grunge, avec des trous et tout (haha, sinon vous pouvez vous rabattre sur un tee-shirt à l’effigie de Kate Moss ou avec des phrases rock écrites).

Pour les chaussures, on dirait bien que les Converses ont là aussi leur mot à dire (quoique me direz-vous, les Converses, en période de festival, c’est tout le temps valable !) ou alors des chaussures ouvertes noires PLATES (des talons, me dites-vous ? Mais vous êtes complètement folles mes petites chéries ! N’oubliez pas que c’est de la pelouse au sol, et que quand il pleut, ça fait de la gadoue…)


Tee-shirt Mossy, Eleven Paris, 39 euros.

Main Square Festival

Où ? Quand ? Comment ?

A Arras (62) du 1er au 3 juillet. Pass 1 jour : 59 euros le 1er et le 2 juillet, 69 euros le 3 juillet ; forfait 3 jours : 135 euros.

A qui ça peut plaire ?

Celles qui aiment les groupes de renom mais aussi celles qui s’y connaissent en petits groupes qui débarquent. Un son rock indé électro qui fait bouger la citadelle : The Chemical Brothers, Linkin Park, Queens of the Stone Age, The Pretty Reckless, Moby, Arcade Fire, The National, White Lies, Yodelice, Coldplay, Portishead, PJ Harvey, Elbow, Bruno Mars, Martin Solveig, Selah Sue, Beady Eye, Kasabian, Aloe Blacc, Underwolrd, Cold War Kids, Julian Perretta, I Blame Coco…

Pourquoi on y va ?

Pour apprécier la citadelle d’Arras sous une autre facette et danser jusqu’au bout de la nuit. 100% musique, un petit festival qui monte de plus en plus en France.

Comment on s’habille ?

L’avantage du festival en ville c’est qu’il n’y a pas de pelouse. Donc si vous vous sentez des pieds de fer, osez les talons rock ! Mais soyez raisonnables tout de même les filles : pas du 15cm et pas du talon aiguille. Sinon on peut aussi se rabattre sur des jolies ballerines, des spartiates camel ou noires, ou autres sandales ouvertes à bijoux. On peut sortir les robes et les jupes (tout en gardant à l’esprit que le short reste notre meilleur ami) et on opte pour la chemise en jean retroussée. Vernis flashy et lunettes noires sont de rigueur !


Chemise en jean, Mango, 20 euros.

Calvi on the rocks

Où ? Quand ? Comment ?

A Calvi (06) du 1er au 6 juillet. Pass 1 jour : 25 euros ; forfait 5 jours : 110 euros.

A qui ça peut plaire ?

Aux fans de musique rock et électro : Foals, Metronomy, LBS, Nicolas Jaar, Hercules & Love Affair, Brodinsky, Logo, Oh La La !, Discodeine, Busy P, Sety, Agoria, Mc Luvin, Brigitte, Yuksek, Fool’s Gold, Friendly Fires, dOP, Apparat…

Pourquoi on y va ?

Pour danser comme des folles sur la plage corse aux sons de super DJs ! Soleil, chaleur, eau bleue, tout es t au rendez-vous. Et entre les concerts, on en profite pour déguster les spécialités corses : brocciu, figatellu, huile d’olive, fiadone et limoncello.

Comment on s’habille ?

Maillot de bain de rigueur ! Aucun risque de pluie sur la plage corse, et il n’est pas rare que les festivaliers finissent par danser dans la mer, de l’eau jusqu’à la taille. Alors on sort les bikinis, les trikinis et les maillots sexy, en mode paillette et couleurs vives. Pour celles qui ne veulent pas goûter aux joies de l’eau, notre ami le short se fait une joie de nous retrouver, mais il est concurrencé par les jolies robes flashy. A nos pieds, des tongs bijoux, ou un simple vernis colorblock.


Trikini Farah, Pistol Panties, 202 euros.

Les Déferlantes d’Argelès-sur-Mer

Où ? Quand ? Combien ?

A Argelès-sur-Mer (66) du 9 au 12 juillet. Pass 1 jour : 36 euros pelouse, 46 euros assis ; pass 2 jours : 68 euros ; pass 3 jours : 95 euros pelouse.

A qui ça peut plaire ?

Avis aux amatrices de rock, pop, folk, soul. Une très jolie programmation pour ce festival qui prend de l’ampleur : ZZ Top, Zazie, Gaëtan Roussel, Morcheeba, Joe Cocker, Lily Wood & The Prick, Julian Peretta, Mademoiselle K, Ben l’Oncle Soul, Aloe Blass, Asa, Cali, Arcade Fire, Foals, Aaron…

Pourquoi on y va ?

Pour profiter des afters après les concerts ! Tous les soirs, DJs électros et musiciens en live continuent à faire vibrer le public jusqu’à 4h du matin face à la mer. Pour une ambiance festival et boîte, on dit oui !

Comment on s’habille ?

Sous notre uniforme de festivalière (short+tee shirt sympa) on pense à mettre un maillot de bain, puisque la plage est à deux pas. Lunettes de soleil et chapeau de paille accessoirisent de manière sympa votre look. Ambiance assez familiale, on réserve donc la tenue hypra sexy pour les afters électro.


Chapeau panama Laure, agnès b., 55 euros.

Les Francofolies

Où ? Quand ? Combien ?

A la Rochelle (17) du 12 au 16 juillet. Billets Grande Scène : de 28 à 32 euros debout, de 33 à 37 euros assis.

A qui ça peut plaire ?

Celles qui aiment la chanson française et qui veulent crier à plein poumons les paroles de leurs chansons préférées. Mais les Francos ouvrent leur répertoire et rock et électro envahissent les scènes ! Au programme : Ours, Zaz, Bernard Lavilliers, Nolwenn Leroy, Christophe Maé, Mademoiselle K, Zazie, Gotan Project, Jean-Louis Aubert, Lily Wood & The Prick, Cocoon, Yodelice, The Do, Aaron, Popof, Asa, Ben l’Oncle Soul, Louis Chedid, Yael Naim, Mélanie Laurent, Brigitte, Le Prince Miiaou, Lussi In The Sky, Oh La La, The Bewitched Hands, Yelle, Martin Solveig, Katerine, Stromae, David Guetta…

Pourquoi on y va ?

Pour écouter toute la scène française, des pointures aux découvertes de l’année. On aime aussi l’ouverture aux DJs pour faire vibrer les festivaliers. Et toujours, les Francos préparent des concerts spécial Juniors et d’autres évènements, comme des showcase ou des séances musique/littérature. On découvre, on se cultive, et on aime ça !

Comment on s’habille ?

Climat familial et sans prise de tête. Jean, short en toile, tee-shirt et autres basiques feront l’affaire. On peut accessoiriser selon le type de concert : chapeau et sac rétro pour les jeunes chanteuses françaises par exemple, mais on garde toujours ses lunettes rock et ses sandales bijoux.


Lunettes de soleil blanches et oranges Wayfarer, Ray-Ban, 125 euros.

Les Vieilles Charrues 

Où ? Quand ? Combien ?

A Carhaix (29) du 14 au 17 juillet. Pass 1 jour : 39 euros ; billet 3 jours : 99 euros.

A qui ça peut plaire ?

Une programmation variée pour plaire à tout le monde : du rock, de la chanson française, des DJs en veux-tu en voilà. Et nombre de têtes d’affiche : Scorpions, Snoop Doggystyle, Jean Louis Aubert, Pulp, Olivia Ruiz, Julien Tiné, Yelle, Shaka Ponk, Eddy Mitchell, David Guetta, Miles Kane, Soprano, Foals, Stromae, DJ Elwood, Cold War Kids, Supertramp, Yannick Noah, Angus & Julia Stone, Aaron, Cypress Hill, Lou Reed, The Chemical Brothers, Pierre Perret, PJ Harvey, Ben l’Oncle Soul, Balkan Beat Box…

Pourquoi on y va ?

Pour les 20 ans du festival, de nombreux évènements sont attendus, et on ne veut surtout pas les louper. On s’engage aussi dans ce festival éco-citoyen qui fait la part belle à la nature. Et en plus de se déhancher sur les hits du moment, on retombe en enfance avec Pierre Perret et dans nos années d’ado avec Lou Reed : la nostalgie a du bon, surtout quand les artistes sont toujours au top.

Comment on s’habille ?

Tenue de la festivalière (on est rodée maintenant) mais attention : les Vieilles Charrues, c’est en Bretagne. Et même si on ne veut pas colporter les rumeurs du genre « il pleut tout le temps en Bretagne », on souhaite néanmoins vous avertir que le fond de l’air sera frais (la faute au vent marin) Donc on prévoit petits pulls et k-ways (so sex) et on sera contente de pas se retrouver trempée. Faites la fête en marinière, c’est tendance et c’est breton. Aussi, dévouez-vous pour amener le fameux drapeau breton (vous savez, celui qu’on voit toujours dans tous les festivals où qu’on soit en France… Là, à Carhaix, il est chez lui, en famille.)


Marinière bleue en coton bio, Petit Bateau, 45 euros.

Musilac

Où ? Quand ? Combien ?

A Aix-les-Bains (73) du 14 au 16 juillet. Billet 1 jour : 50 euros ; pass 3 jours : 139 euros.

A qui ça peut plaire ?

Que les amatrices de pop-rock se réjouissent : la programmation dépote cette année ! On pourra écouter : Aaron, Angus & Julia Stone, Asa, Ben l’Oncle Soul, Bernard Lavilliers, Cali, Cocoon, Deus, Gaëtan Roussel, Jamaica, Katerine, Lilly Wood & The Prick, Mademoiselle K, Morcheeba, PJ Harvey, Santana, Puggy, Scissors Sisters, Selah Sue, The Chemical Brothers, The Ting Tings, Vitalic, Yelle…

Pourquoi on y va ?

Une programmation du tonnerre et un cadre génial : quoi de plus beau que d’être entourer par le lac et les montagnes ? On aime cet environnement original qui sort du quotidien des festivals. Et nouveauté : croisière « boat party » avec DJ.

Comment on s’habille ?

Festival rock mais pas que, on adapte la tenue : short brut et tee-shirt rock, mais aussi combi-short ou combi-pantalon (liberty ou color-block, tendances de l’été) On est un peu à la montagne, donc du soleil et de l’air sec : on pense à prendre un pull car ça se rafraîchit vite le soir. 


Combi-short bustier Glin fleurie, APC Madras, 89 euros.

Le Cabaret Vert

Où ? Quand ? Combien ?

A Charleville-Mézières (08) du . Billet 1 jour : 29 euros ; pass 3 jours : 45 euros.
A qui ça peut plaire ? Iggy & The Stooges, Hate Breed, The Do, The Wombats, Sexy Sushi, Nofx, Peter Doherty, Selah Sue, Lilly Wood & The Prick, Têtes Raides, Mademoiselle K…

Pourquoi on y va ?

On aime la programmation stylée pour ce « petit » festival, mais aussi toute l’ambiance qui se crée autour : des arts de rue, du graff, des courts métrages et des rencontres avec des auteurs de BD. Un festival pas que musique, et c’est tant mieux ! Un grand plus pour le côté « éco-festival ».

Comment on s’habille ?

Chic et cool pour déambuler dans les allées. On ose la salopette, on sort les robes à fleurs, et on se jette sur les bons vieux basiques rock’n’roll pour les concerts. Côté accessoires, on enfonce un panama sur nos têtes et les lunettes vintage sur nos nez.


Salopette en jean Louise, Pepe Jeans, 85 euros.

Rock en Seine 

Où ? Quand ? Combien ?

Au domaine de Saint Cloud (92) du 26 au 28 août. Billet 1 jour : 49 euros ; pass 3 jours : 109 euros.

A qui ça peut plaire ?

Aux filles rock’n’roll ! Comme toujours, les organisateurs de Rock en Seine vous mijote une bonne programmation : The Kills, Death in Vegas, Arctic Monkeys, Blonde Redhead, Jamaica, Beat Mark, Keren Ann, Polock, BB Brunes, Sexy Sushi, Birdy Hunt, Archive, Lykke Li, Miles Kane, The Vaccines, My Chemical Romance, Lilly Wood & The Prick, Anna Calvi, Cheri Bomb, Simple Plan…

Pourquoi on y va ?

Pour profiter des derniers jours de vacances et se dépayser de la grisaille de Paris. On aime l’ambiance rock de tous les parisiens rentrés de vacances. Si on habite à Paris, on est sûr d’y croiser des gens qu’on connaît, avec le bronzage en plus. On aime aussi le mini Rock en Seine mis en place pour les enfants.

Comment on s’habille ?

En parisienne branchée. Short en jean, tee-shirt qui claquent… Ambiance rétro rock des années 1950 pour donner le ton. On fait attention à porter du plat, Tropéziennes ou Converses, en raison de pelouse au sol. 


Robe rayée bretelles, Molly Bracken, 45 euros.


Après un été de festival, on est au taquet pour reprendre l’année. De la musique plein les yeux et des rencontres plein la tête (ça marche aussi si on inverse) on veut absolument renouveler l’expérience. Et on dit « merci et à l’année prochaine » à notre ami le short qui nous a accompagnée tout l’été !


Par Macha Paquis

#été #cabaret #Calvi #charrues #concerts #d' argelès #déferlantes #en #Eurockéennes #festival #festivalière #festivals #francofolies #main #Musilac #musique #on #rock #rocks #seine #solidays #square #tenue #The #vert #vieilles
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser