noël

Entre Noël et le jour de l’an

Ecrit par Justine Andanson
le 30 décembre 2016

« Entre Noël et le jour de l’an, dernier jour » ces mots tout simples sont à eux seuls un concept. Certaines d’entre nous parlent de « lendemain de fêtes » ou de « veilles de fêtes » selon où on met le curseur. D’autres utilisent même un terme provençal « bout d ‘an » ! Bref, cette période à part est un vrai moment d’organisation pour les unes, un réel instant où l’on profite de sa famille pour d’autres, quelques jours où l’on peut enfin souffler ou au contraire craquer, travailler plus. TrucsDeNana vous fait le débrief des différents profils, vous vous reconnaissez dans l'un ?

Le profil de la businessgirl dépitée : ultra déprimant

Bon après avoir entendu raconter « Martine et ses cadeaux de noël » devant la machine à café, lieu où fusent les questions incontournables : « Tu as eu quoi à Noël ? Tu fais quoi pour le réveillon ? » ce dont, entre nous je m’en fiche, et la recette de la dinde aux pamplemousses de la belle mère de Pierre, rien à faire, comment voulez vous que je m'éclate?

Que faire?

Je retourne à mon bureau régler 2 ou 3 questions mais au premier coup de tél, je capitule devant un disque qui me répète que la société Machin est fermée entre Noël et le jour de l‘an, qui plus est un 30  décembre ! Je persiste et passe un mail qui me revient « out of replay » ! Je baisse les bras et compte les jours qui me restent à travailler avant le … jour de l’an et enfin passer à autre chose.

Le profil de la maman : ultra fatiguant

Le Père Noël est passé avec dans sa hotte avec des cadeaux certes joyeux mais très bruyants et qui demandent un diplôme de bricoleuse:  monter le circuit voitures, installer la maison Barbie, faire le puzzle géant aux 1089 pièces, bref, tout un programme ! il y a aussi la version maman sport, où on court essayer les nouveaux roller, la nouvelle trottinette, le nouveau vélo, le nouveau skate…et la version écran, vos gentils enfants jouent à leurs jeux vidéo, consoles et sont dans leur bulles sans daigner venir goûter le gâteau que vous leur avez concocté avec amour. Dernière version, les jeux de société, et vous vous payez la « bonne paie » toute l'après midi. Et dans ce profil, revient la question qui fait la une des conversations des soirées de décembre des jeunes couples  :« Fred, qui va garder les enfants le 31 décembre?

Que faire?

il faut juste être bien préparée au rythme de nos chérubins mais quand on connaît les règles du jeu, c’est cool d’être avec eux, ils sont tellement heureux.Et ils nous le rendent bien …non ?

Le profil de la shoppeuse: ultra mauvaise conscience

Je dépense mes étrennes, celles que j’ai eues à Noël mais j’ai un peu mauvaise conscience car les soldes vont bientôt arriver. Seule entorse que je m’autorise, la robe du 31 décembre que je n’ai pas encore dans ma garde robe, évidemment! Et les magasins après noël sont tristes. Il manque le père noël … Ah, j’en ai trouvé un qui a eu une panne de traîneau, j’en profite pour vite faire la photo avec lui que je vais offrir à mon amoureux. Mais il serait capable de me faire une scène de jalousie et de me demander : « c’est qui ce mec en rouge à côté de toi ? ». Je ne prendrai pas le risque d’être plaquée le 26 décembre !

Que faire? Trop dangereux le shopping à cette période … Mieux vaut attendre les soldes et en profiter pour faire un repérage, non ? Comment ça la robe du jour de l’an, vous ne l’avez pas trouvée ?!

Le profil Futuriste : ultra pathétique

Je feuillette les calendriers pour vite repérer les jours qui rapportent des points et pouvoir répondre aux questions existentielles des français à l’approche d’une nouvelle année. Quand tombe le 1er mai ? Le 14 juillet ?Je peux également lire tous les horoscopes, me pencher surtout sur mon signe dès fois qu’il me donne des signes intéressants, écouter les prévisions des spécialistes mais attention, il faut être armé car …

Que faire? Il y des risques de mauvaise nouvelles ! Je vais zapper le côté amour, on ne sait jamais !

Le profil de la nana Cocooning ou feignasse : ultra looser

Je reste chez moi, je ferme les écoutilles, pas de portable, pas d’internet, pas de télévision. Je me ressource seule dans ma bulle, je me nourris sainement en buvant des soupes ou tisanes, je mets mes chaussons (en regardant bien s’il ne reste pas une papillote) et épargne ainsi mes pieds et je me fiche du 31. Il me faut bien cette pause pour finir l'année en beauté, non ? Un peu égoïste mais tellement bon !

Le profil de la nana organisée: ultra trop c'est trop

Je fais tout ce que je n’ai pas pu faire le reste de l’année ! Rangements, mails aux copines, les coups de téléphone aux grandes tantes, les livres qu’il fallait lire cette année, le prix Fémina, le prix Goncourt, le prix du Public … les films à ne pas rater pour ma culture cinématographique, et bien sûr mes cartes de vœux écrites le 27/28, timbres collés le 29, envoyées par la poste le 30. Tout est under control ! Le 30 décembre, je mets ma table avec mes décorations made in perso car cette année, c’est chez moi, le 31. Je fais les courses et je prépare la dinde aux papayes pour les papilles de mes 48 convives. Le 1er aussi je m’y colle, je reçois ma belle famille. Juste 15 personnes. Ouais, efficace ! Mais peut-être un peu fatigant, non ?

Que faire ? fuir et se dire que l'année prochaine, on y arrivera ?!

Le profil de la nana solidaire: Ultra « complexante »

Mais quand même, respect pour tous ces hommes et femmes qui profitent de ces jours dits « festifs » pour donner du temps aux autres car en période de fêtes, la solitude et l’exclusion se font plus durement sentir, alors aider à servir les soupes aux plus démunis , se déguiser en père noël dans les hôpitaux, chanter pour les personnes âgées. Rien à dire si ce n’est Merci pour tous ces bénévoles. Et se dire que peut-être que nous aussi, on pourait le faire?

Le profil de la nana perdante: Ultra triste

J’ai foiré mon Noël : je me suis engueulée avec ma sœur qui a offert un abonnement d’un an au magazine « Chasse et Pêche » à notre maman, pour qu’elle chasse les idées noires et qu‘elle ait la pêche, n’importe quoi. Quant à l’oncle Gaston – sa dinde aux marrons (quelle manque d’originalité !) m’a écœurée !Mes cadeaux ? Ah parlons-en de mes cadeaux … On dirait que personne de ma famille n’a lu les idées shopping de Truc de Nana. Le pire que j’ai reçu : une écharpe tricolore bleue ciel, blanche, rose pâle. Et surtout aucun plan réveillon à l’horizon. Ah si, juste les voisins qui m’ont invitée, ou l’invitation de l’ex de mon ex…, excitant mes plans, non ?

Que faire ?  Je crois que je vais rester dans mon lit devant un bon programme télé ou version solidaire édulcorée, proposer mes services de baby sitter avec à la clé, une enveloppe pour les soldes ! Je me ferai MON cadeau toute seule. J’assure grave finalement, non ?

Je vous ai épargné la de version crise de foie où on ne supporte même plus les publicités des promotions foie gras  qui hantent les radio entre le 25 et le 1 et les angines où vous êtes clouée au lit avec un maquillage spécial fièvre !

Je prends ces jours comme ils sont et je profite de chaque jour pas plus pas moins que les autres jours avec peut être un mix de toutes les versions. Certes l’année prochaine, se reposera encore la question de cette parenthèse « entre Noël et le jour de l’an » mais restons en à cette année 2016.

Par Marie Terry

#été #aide #amour #betterave #copain #dépression #détente #evjf #excitation #femmes #mecs #Noël #organisation #petit-ami #printemps #réveillon #séparation #stress #vacances
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser