enquête

L’obésité est héréditaire : contre cette fatalité, le sport serait le meilleur allié !

Ecrit par Justine Andanson
le 24 avril 2012

Pour la première fois, la recherche démontre que les effets métaboliques défavorables transmis à son bébé par une mère en surpoids peuvent être complètement renversés par l’activité physique. Dans 70% des cas, l’hérédité est responsable de l’obésité. Les régimes draconiens et contraignants sont inutiles contre la prise de poids s’ils ne sont pas associés à […]

Pour la première fois, la recherche démontre que les effets métaboliques défavorables transmis à son bébé par une mère en surpoids peuvent être complètement renversés par l’activité physique.

Dans 70% des cas, l’hérédité est responsable de l’obésité. Les régimes draconiens et contraignants sont inutiles contre la prise de poids s’ils ne sont pas associés à une activité sportive. C’est ce qu’a révélé une étude réalisée par l’Université du New South Wales en Australie et publiée dans le journal Nutrition, Métabolisme et Maladie Cardio-vasculaire du mois de février.

Les chercheurs ont démontré que pour surmonter le trouble métabolique transmis par une mère en fort surpoids, un enfant ne doit pas seulement avoir une alimentation saine et équilibrée, il doit également pratiquer une activité physique, c’est son unique chance de se développer normalement.

En effet, être une mère obèse peut avoir un impact puissant sur la génération suivante, changeant les circuits d’appétit centraux et contribuant aux dépôts de graisse, à l’intolérance au glucose et au trouble du métabolisme. Grâce à cette étude, il est désormais établi que l’exercice peut radicalement améliorer ces impacts nuisibles. Le Professeur Morris affirme « qu’une alimentation saine seule, n’est pas suffisante pour renverser les traits métaboliques négatifs« .

Manger équilibré est bien évidemment une chose essentielle, mais ce n’est pas tout. L’exercice serait primordial ! Danse, fitness, natation, sports d’équipe ou activités en solo, à la maman et aux enfants de bien choisir leur sport.

Notez pour les femmes enceintes que ce n’est pas parce que l’on attend un bébé que l’on doit demeurer inactive sur le plan physique. Entretien de la musculature abdominale, amélioration du retour veineux, accroissement de l’endurance, bien-être psychologique, travail de l’accouchement facilité…, bouger son corps pendant la grossesse apporte de nombreux bienfaits !

Toutefois, il n’est pas question de se livrer à n’importe quel sport, en particulier ceux violents à fort impact. Avec un peu de bon sens, l’accord du médecin et en respectant quelques règles simples, on peut garder la forme pendant la grossesse.

Les activités sportives conseillées pendant ces 9 mois un peu particuliers sont : la marche, la natation (extra pour le dos !), la gymnastique dite “douce”, la danse (mais évitez de trop sauter, le yoga, le BodyBalance, le Pilates, l’elliptique et le vélo en salle (à l’extérieur aussi mais c’est plus dangereux…).

Après le quatrième mois (et même avant s’il y a un risque de fausse couche) voici les sports à éviter : ceux qui peuvent entraîner des chutes comme l’équitation, le ski…, ceux qui peuvent exposer à des chocs ou à un traumatisme au niveau de l’abdomen comme les sports de balle collectifs, le judo, le karaté… et ceux qui provoquent des secousses assez fortes comme le tennis et le jogging. Enfin, l’apnée étant dangereuse pour le foetus, l’alpinisme et la plongée sous-marine sont interdites. Dans tous les cas, évitez les mouvements brusques !

Notez qu’une activité appréciée sera d’autant plus régulière et donc efficace.

#équilibre #étude #alimentation #bodybalance #danse #douce #enquête #exercice #foetus #forme #grossesse #gymnastique #mère #manger #natation #obése #recherche #saine #sport #surpoids #yoga
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser