bien-être

L’Ayurveda : une autre façon de prendre soin de soi

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juillet 2008

Ce mot étrange et exotique vous dit peut-être quelque chose… En effet, alors que le yoga fait de plus en plus d’adeptes dans nos sociétés où le stress est une activité à plein temps, cette médecine indienne qui trouve ses fondements dans les textes sacrés de la religion hindouiste commence à faire parler d’elle. Littéralement, […]

Ce mot étrange et exotique vous dit peut-être quelque chose… En effet, alors que le yoga fait de plus en plus d’adeptes dans nos sociétés où le stress est une activité à plein temps, cette médecine indienne qui trouve ses fondements dans les textes sacrés de la religion hindouiste commence à faire parler d’elle.

Littéralement, l’Ayurveda est « la science de la vie » et, grâce à ces savoirs ancestraux, on apprend à vivre bien, à vivre mieux, en totale harmonie avec soi-même.

Educatrice de santé en Ayurveda, Laurence Caussade-Maupied, se plaît à comparer cette discipline au travail d’un jardiner : l’Ayurveda nous procure tous les soins nécessaires à notre bien-être, tout comme le jardiner entretient, protège et nourrit ses plantes. L’avantage de cette médecine est qu’elle propose tout un ensemble de pratiques qui, sur le long terme, sont bénéfiques au corps, et donc indirectement à l’esprit : on s’occupe de soi à l’extérieur avec des massages et divers sortes de soins corporels, mais aussi à l’intérieur grâce à des exercices de méditation et respiratoires, accompagnés d’une certaine hygiène alimentaire. Même si l’Ayurveda est fortement lié à une religion qui n’est pas la notre, ses bienfaits peuvent être réels puisque cette médecine correspond tout à fait aux attentes actuelles de nombre d’occidentaux, et les professionnels savent adapter ses règles à notre mode de vie pour que nous puissions nous-mêmes les appliquer au quotidien. Mais le problème qui se pose actuellement est que cette médecine n’est pas reconnue en tant que telle en France, ce qui signifie qu’il n’existe aucun diplôme d’Etat qui permette de savoir si votre praticien est un spécialiste avéré ou un charlatan. Alors, sans référence, comment choisir ?

Pour Laurence Caussade-Maupied, la meilleure référence reste un site internet, [url=http://www.ayurveda-france.org]Ayurveda-france.org[/url], qui propose un annuaire des professionnels dont les formations comptent parmi les plus sérieuses.

Intriguée ou intéressée par ces méthodes de purification ? Vous pouvez toujours percer le mystère de l’Ayurveda en vous rendant en Inde pour un voyage thérapeutique. C’est ce qu’a choisi de faire Léa, qui a profité de son séjour à l’autre bout du monde pour passer une semaine dans un des centres ayurvédiques les plus réputés de la région du Kerala, le Somatheeram ([url=http://www.somatheeram.com]Somatheeram.com[/url]). Au programme : lever matinal pour expérimenter différents massages (qu’il vaut mieux payer à l’unité car les programmes sont souvent redondants) et faire du yoga, tout en suivant un régime nutritionnel adapté et en découvrant les vertus des plantes médicinales. Les activités proposées dépendent de ce qui a été établi par les médecins (diplômés d’Etat) à la suite de la visite médicale. L’objectif de cette jeune de femme de … ans était de recouvrer une harmonie et une sérénité que le rythme effréné des études avait quelque peu altérées. Et le bien-être de cette « cure » fut réel. Pour autant, elle et son ami avouent s’être parfois ennuyés, c’est la raison pour laquelle ils conseillent cette expérience à des personnes d’une certaine maturité ou qui souhaitent se remettre en forme à la suite de problèmes de santé. Par ailleurs, les pudiques risquent de se sentir plutôt mal à l’aise car les massages ayurvédiques se font entièrement nu ! Hommes et femmes sont bien sûr séparés et la règle veut que le masseur soit du même sexe que vous. Ce sont des professionnels, n’ayez crainte, vous êtes entre de bonnes mains.

#activité #Ayurveda #bien être #hindouiste #huile #inde #médecine #massage #nutrition #religion #soins #stress #zen
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser