pensée

L’action inhibe la pensée …

Ecrit par Justine Andanson
le 1 janvier 2009

Les débuts d’années sont souvent l’occasion de remettre les compteurs à zéro, faire le point, plus que de s’aliéner dans l’utopie des bonnes résolutions. Au-delà du régime draconien qu’on essaye de tenir, de la cigarette qu’on tente de ne pas fumer, du cours de sport ou d’anglais auquel on doit s’inscrire ou encore des rendez-vous […]

Les débuts d’années sont souvent l’occasion de remettre les compteurs à zéro, faire le point, plus que de s’aliéner dans l’utopie des bonnes résolutions. Au-delà du régime draconien qu’on essaye de tenir, de la cigarette qu’on tente de ne pas fumer, du cours de sport ou d’anglais auquel on doit s’inscrire ou encore des rendez-vous amoureux qu’on cherche à avoir en tant que célibataire ou couple à emploi du temps surcharger.Au-delà de toutes ces décisions artificielles et contraintes, il est nécessaire de se poser les bonnes questions, celles dont les réponses ont un effet cathartique sur nos vies. Il faut arrêter de se dire : « Allez ! Il faut que je fasse du sport ! On dit que tous les jeudis je fais du roller ! » « Lundi c’est régime, fini la raclette, je mange des courgettes »…. Tout ça c’est bien, mais ne pensez-vous pas que justement à cause de ces formulations, c’est presque impossible de faire durer la motivation ?

Il est l’heure des bonnes questions constructives qui donnent du sens à ce que l’on fait, ce que l’on ressent. « Pourquoi suis-je dodue ? Qu’est-ce que ça me rapporte, quels sont les bénéfices plus ou moins évidents et conscients dans mon rapport au monde, aux autres et à moi ? » ou encore : « Pourquoi je trouve des gars bizarres des mecs à qui il faut faire aimer la vie, des relations compliquées dans lesquelles je ne me sens pas rassurée ou désirée ? »Quand ça fait un moment déjà que l’on est enchevêtrée par ce mal-être ou cette souffrance, il est bon d’aller voir un psy, pour être étayé dans sa réflexion. Alors ne croyez pas que les psy c’est fait pour les riches et les fous (ou les riches fous ! ), dans toutes les régions il y a des CMP, il y a le BAPU pour les étudiants ….

Réfléchir sur soi pour avancer, pour comprendre ce que l’on est et où on va, c’est un besoin, c’est un « mieux—vivre » pour soi et son entourage et l’on sait combien c’est précieux lorsqu’on a des enfants. Comprendre ce qui nous bouleverse, quand on les attend, et ce qu’on leur transmet quand ils sont là.

Bref, le thème de cette année, c’est clairvoyance et introspection. C’est de cette manière qu’on apprend à se connaître dans un rapport dynamique à soi et que l’on cesse de s’aliéner dans des idées reçues figées « C’est mon caractère … », « régime express, le bikini cet été … ». Il faut arrêter d’agir et de consommer pour éviter de penser. Alors soyez des mères, des femmes, des filles responsables et sereines : Soyez vous, Pensez !

Par Zoé Piveteau

#action #bien être #chronique #pensée #psychologie #serein
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser