médecine

Guérir par la médecine chinoise et ayurvédique

Ecrit par Sarah Paszkewiez
le 2 septembre 2010

 Qui n’a jamais entendu parler de médecine chinoise ? Comme les guérisseurs, les magnétiseurs, les rebouteux, les voyants ou les thérapeutes empiriques : ils soignent avec d’autres techniques que la médecine traditionnelle, mais au fond on ne sait pas vraiment comment ça marche, ce que c’est et si c’est fiable… TrucdeNana a mené l’enquête pour vous, […]

 Qui n’a jamais entendu parler de médecine chinoise ? Comme les guérisseurs, les magnétiseurs, les rebouteux, les voyants ou les thérapeutes empiriques : ils soignent avec d’autres techniques que la médecine traditionnelle, mais au fond on ne sait pas vraiment comment ça marche, ce que c’est et si c’est fiable… TrucdeNana a mené l’enquête pour vous, histoire d’en savoir beaucoup plus et surtout voir leurs fonctionnements. 

Les secrets de la médecine chinoise : 

Déjà, vous l’aurez deviné ou pas, le principal ingrédient de cette médecine c’est l’acupuncture. En effet, elle est la branche la plus connue dans les pays occidentaux et fait même l’objet d’un diplôme universitaire. Son principe est de soigner avec des aiguilles, mais pas seulement. Elle utilise aussi des plantes médicinales, des conseils diététiques, des massages et des exercices physiques. 

L’acupuncture : une valeur sûre … ou pas !

Reconnue dans les pays occidentaux, elle soigne avec succès des pathologies comme la constipation, la diarrhée, les nausées, les tendinites, entorses, lombargies. Mais aussi l’hypertension, l’acné et l’herpès. Les douleurs de règles et la ménopause.

En France, on n’a jamais entendu de problèmes liés à cette pratique de la médecine chinoise, cependant, il faut savoir qu’il existe des thérapeutes et des acupuncteurs qui pratiquent dans l’illégalité. Alors comment être sûr de ne pas tomber sur des charlatans ? 

Problème : qui sont les thérapeutes sérieux ? Car en France, la médecine traditionnelle chinoise ne fait pas partie des formations médicales officielles. Soyez prudentes quand on vous parle de médecine chinoise, ne vous laissez pas toucher, ni recommander des plantes ou des médicaments par n’importe qui. Renseignez-vous bien sur le médecin ou sur l’établissement qui pratique. 

Les outils thérapeutiques de cette médecine : 

Les plantes chinoises sont très bonnes pour la santé. Comme le gingembre, qui est un aphrodisiaque ou le ginseng. Mais, aussi la phytothérapie : se soigner par les plantes médicinales. Pour celles qui ne le savent pas : l’anis, l’ananas, le café, le cacao, la framboise, la guimauve, le persil ou encore le soja sont des plantes médicinales. 

La médecine chinoise à la maison : 

Pratiquer la médecine chinoise chez soi, c’est possible. Vous pouvez facilement stimuler certains endroits, comme le torse, les poignets, les avant-bras, mais aussi, les chevilles, les jambes. 

Comment faire ? 

A l’aide du bout des doigts et d’une goutte d’huile essentielle. Mais, attention, ces gestes ne pourront pas remplacer ceux d’un acupuncteur. Faites-les en douceur après une bonne séance de sport ou même de shopping, ou bien le soir pour vous relaxer

Les secrets de la médecine ayurvédique : 

Il faut déjà comprendre ce qu’est l’Ayurvéda. Elle vient d’Inde et désigne un ensemble de règles de vie enseigné aux hommes d’après des textes traditionnels. Il s’agit d’une médecine, mais surtout, d’un véritable art de vivre. En Inde, l’Ayurvéda comprend des branches comme la pédiatrie, la psychiatrie, la chirurgie ou la toxicologie. Elle est compatible avec toutes les cultures et croyances. Il faut savoir qu’autrefois, la guérison par l’Ayurvéda reposait sur le son ou la parole. 

Par exemple : le simple fait de réciter un hymne pouvait guérir. Et les médicaments n’étaient pas encore développés. 

Plus surprenant encore, pour établir un diagnostic, le médecin appelé le Vaidya, utilisait des techniques comme l’observation, l’interrogation, la palpation. Par la suite, il sait quoi prescrire comme soins ou remèdes. Le massage et les soins ayurvédiques ont à la base une vocation curative. Ils visent à rééquilibrer, nourrir, ôter des tensions, relâcher le mental etc.

Pour fabriquer les soins ayurvédiques, ils utilisent des matières premières comme l’huile de sésame, de ricin, de noix de coco ou de moutarde, du beurre, des épices, des plantes et du riz cuit dans du lait etc. La liste est encore longue !

Pour toutes celles qui veulent devenir une spécialiste de la médecine ayurvédique, comptez environ 10 ans d’études. 

Pour en savoir plus sur cette médecine et pour vous renseigner sur les formations, les massages, les cours de yoga ou de diet, rendez-vous au Centre Tapovan 9 rue Gutenberg, 75015 Paris. Ou bien consultez un site d’info générale ici.

D’après Guérir par la médecine chinoise et Guérir par la médecine ayurvédique aux éditions Marabout

Qui veut se lancer les filles ? 

Par Sarah Paszkewiez

#acupuncture #aiguilles #ayurvéda #ayurvédique #chinoise #huiles #médecine #soins #technique #thérapeutes
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser