Voyage

Cap sur le Costa Rica

Ecrit par Léa Dechambre
le 16 mai 2018

Surnommé la « Suisse de l'Amérique centrale » à la suite de la suppression de son armée pour protéger la richesse de sa faune et sa flore, ce petit coin de paradis est LA destination pour les amoureux de la nature. Situé entre le Pacifique et la mer des Caraïbes, Le Costa Rica est une destination famille et nature. Vous aurez le choix entre paresser sur une plage bordée de cocotiers ou s’aventurer en forêt tropicale à la recherche des singes capucins !Allez, on met le Cap sur ce beau pays.

À visiter :

  • S’il y a bien un lieu à visiter au Costa Rica, c’est celui du Parque Nacional del Volcán Arenal qui vous offre un paysage à couper le souffle du cratère, où les éruptions y sont encore régulières et impressionnantes ! À travers la forêt, le long des anciennes coulées de lave, vous aurez peut-être la chance de croiser des singes, des oiseaux, des pumas ou encore des tapirs.

Le plus : Le parc est l’un des rares sites accessibles pour les poussettes. Même si sur les grandes stations touristiques, elle est pratique, son utilisation l’est moins dans le reste du pays. Un porte-bébé dorsal ou ventral peut être plus judicieux.

L’avis de Justine (en photo avec sa famille ci-dessus) : Il est sublime, même voilé par les nuages… Incroyable, de près comme de loin. Nous avons eu la chance de faire une randonnée sur le reste de la coulée de lave du volcan Arenal causée par l’éruption de 1968. Une marche d’environ 2 kilomètres (pas trop long avec des enfants ;)) sur les sentiers à travers la forêt et les espaces ouverts par la coulée de lave. On peut y voir des singes, des toucans, des perroquets, et d’autres animaux sauvages. On peut également y admirer de superbes vues panoramiques sur le volcan Arenal et le lac Arenal !

  • Pour les randonnées en forêt tropicale, même s’il fait chaud, on vous conseille de porter des manches longues et des pantalons légers pour éviter de se faire piquer par les insectes. Dans les secteurs de Quepos, vous pourrez d’ailleurs faire des randonnées de nuit pour y observer des animaux nocturnes ! Des tarentules, des amphibiens, des opossums… faites attention où vous marchez.

Le plus : Une tyrolienne entre les arbres en fin de parcours est disponible pour vos plus grands.

  • Après de longues heures de marche dans la jungle, vous pourrez accéder à une vue imprenable depuis le pont suspendu à 1 500 mètres d’altitude du parc naturel du Monteverde ! La tête dans les nuages, vous aurez toujours accès à une faune incroyable, des fourmis de 3 centimètres aux paresseux en passant par des chauves-souris nichées dans les arbres dominants. Tous les étages sont occupés par la végétation : des lianes, des mousses, des orchidées… un cocon végétal qui vous fera sentir bien !

  • La côte caribéenne se distingue de la côte Pacifique. La plage de Tortuego est, comme son nom l’indique, l’endroit rêver pour y croiser des tortues et leurs oeufs. Vous pourrez y aider les bénévoles à protéger les espèces ou partir en canoë pour découvrir le reptile dans son habitat naturel: la mer. L’écotourisme est d’ailleurs très développé au Costa Rica. En plus de lutter pour la conservation des tortues de mer, le pays met en place des programmes de l’éducation environnementale au tourisme durable en passant par le développement communautaire. La Fondation Corcovado organise régulièrement des missions comme la collecte des déchets et le recyclage pour sensibiliser les touristes.

À déguster :

  • Le Tamal est LE plat traditionnel de Noël à absolument goûter. Fourré de pâte de maïs, de piments, de viande de porc ou de poulet puis entouré d’une feuille de bananier, ce repas est noué dans un paquet. La recette gourmande change même en fonction des régions pour explorer les saveurs de vos palais !
  • Le casado (signifiant “marié” littéralement) est un plat traditionnel du Costa Rica qu’on le retrouve partout ! Ce n’est pas de la grande cuisine, mais ça a le mérite d’être bon et rassasiant. Composé de riz bouilli, d’haricots et de banane plantain sucré frit, vous pourrez l’agrémenter de boeuf, de porc ou de poulet. Ou si vous êtes veggie comme Justine, rajouter des légumes !
  • La nourriture vegan ! Au Costa Rica, de nombreux établissements proposent des alternatives vegan de très bonne qualité. En particulier, dans le sud du pays.
  • Aux Caraïbes, le rhum reste la boisson locale incontournable… à consommer avec modération bien entendu. Coloré et très parfumé le punch planteur est le cocktail à goûter pour faire la fête ! Un volume de rhum pour un volume de sucre et du jus de fruits frais ( orange, citron, ananas, goyave…), il existe aussi sans alcool, plus proche d’un smoothie, pour les plus petits.

À ramener :

  • La nature est le plus grand cadeau qu’offre le Costa Rica ! Des souvenirs dans les petits magasins comme des peintures de perroquets ou des papillons figés dans des cadres seront les seuls objets matériels que vous pourrez ramener de votre aventure. Et plein de souvenirs capturés en photo ou en vidéo.
  • Du café ! Appelé en espagnol « el grano de oro », la culture est devenue très vite le « miracle » du pays qui a permis de développer l’économie de la région. Vous pourrez ramener du café écologique et qualitatif, des grains de café enrobés de chocolat ou encore vous laisser tenter par de la liqueur de café.

  • Pour un peu de déco, à emballer avec précaution, les poteries aux formes variées et aux couleurs brunes sont à retrouver dans les ateliers des villages de San Vicente et Guaitil. À l’occasion, vous pourrez y découvrir les secrets de fabrication incluant une cuisson utilisant des méthodes très anciennes.
  • Le bois représente l’artisanat majeur du pays. Combiné avec de la noix de coco, on en fait des bijoux ! Vous pouvez aussi ramener une charrette à bœuf mais cela sera un peu lourd pour prendre l’avion…

À tester :

  • Une balade à cheval le long de la rivière Trinidad, sur la côte du Pacifique, ou à travers les marais de Cascajalillo Mangrove plaira aux plus petits.

  • Buller sur la plage ! Playa Coyote, Playa Hermosa ou celle de Santa Teresa… Pendant ce temps, vos enfants pourront y pratiquer le surf dans l’une des nombreuses écoles de la côte. L’Île Cocos ou les alentours de Playa del Coco vous permettront de découvrir le fabuleux monde aquatique où cohabitent des raies, des dauphins, des baleines et des requins. N’oubliez pas vos masques et vos tubas !
  • Si vous comptez visiter le volcan Arenal, testez les Hot Springs (ci-dessous, Justine et sa fille ont adoré cette expérience), des eaux thermales luxuriantes et apaisantes des sources chaudes. Celles de Tabacón, dans un carde idyllique, sont juste MAGIQUES… Et pourquoi pas terminer la soirée dans l’un des meilleurs restaurants de la région, avec vue sur le volcan.

  • Si vous avez soif d’aventures, le rafting est fait pour vous ! La descente du Río Reventazón et du Río Pacuare sont praticables pour les enfants à partir de 9 ans selon les sections et les saisons. La zone regorge d’une faune et d’une flore exceptionnelle : des iguanes, des toucans, des martins-pêcheurs s’y nichent tout le long du fleuve. Prévoyez tout de même un k-way pour vous protéger des éclaboussures…
  • Vous mettre au yoga et à la méditation. Il existe de plus en plus de centres, de studios, d’hôtels même de chambres d’hôtes qui en proposent. Une vraie parenthèse de bien-être surtout lorsqu’ils sont pratiqués sur la plage ou en pleine nature.

 

À éviter

  • Conduire de nuit. Les piétons, les animaux et les énormes nids-de-poule sont très difficiles à voir car les routes, dans leur grande majorité, ne sont pas éclairées et souvent de mauvaise qualité (surtout dans le sud!). Attention aussi aux conducteurs pressés qui n’hésitent pas à doubler sur les routes à deux voies…
  • Avoir sur soi une réserve de dollars. Si les cartes de crédit sont largement acceptées, dans les zones les plus reculées, on ne peut souvent payer qu’en espèces. Des frais d’un montant de 3% à 5% peuvent s’y appliquer, gare aux arnaques !
  • Partir pendant la basse saison, d’août à octobre, où les routes de campagne sont parfois impraticables en raison des cours d’eau à franchir dus aux pluies diluviennes. Privilégier plutôt la haute saison d’avril à décembre.

Préparer votre voyage :

  • Prendre des vêtements légers. Les températures varient peu. À San José, la moyenne est de 26°C et sur la côte des Caraïbes, c’est environ à 30°C que vous pourrez vous dorer au soleil 😉
  • Vérifier les vaccins avant de partir particulièrement celui contre la rage à cause de la présence omniprésente d’un bon nombre d’animaux.
  • Un budget. Le Costa Rica est un pays cher car le tourisme s’est beaucoup développé ces dernières années. En fonction des saisons, les prix fluctuent. Vous paierez davantage en saison haute comme en août.

Pour encore plus de bons plans et de photos, rendez-vous sur le compte Instagram de Justine !

#amérique latine #aventure #CAP #costa rica #famille #nature #plage #randonnées #volcan #voyage
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser