question d'une lectrice

La relation avec ma soeur m’étouffe

simplicity30, 40 ans

Je sais pas si ça vient de moi ou de ma soeur mais je n’en peux plus de me lever stressée ou avec des palpitations je suis souvent triste et j’ai beau essayer de lui en parler, c’est un dialogue de sourd qui termine presque en insultes ! Je vais essayer de vous expliquer la situation…


Ma soeur à 37 ans 2 filles, une de 10 ans et l’autre d’1 an et quelques mois, moi, j’ai 32 ans et un garçon de 10 ans on est voisines elle est mariée, moi non, mais je vis en couple.


Ma soeur a pris l’habitude qu’on lui mâche le travail et j’ai toujours droit à des reproches !
Hier par exemple, voici une anecdote :


Comme son mari avait besoin de la voiture, je me lève tôt avec mon fils pour l’accompagner faire le vaccin de sa petite, puis je la ramène. Arrivés en bas de l’immeuble, elle me dit qu’elle vient manger avec ses filles car elle a la flemme de cuisiner, je rentre donc dans le speed, je cuisine pour tout le monde je pose et je débarrasse alors que j’ai rendez vous chez ma dentiste à 14h et que je ne suis pas préparée, j’arrive à mon rendez vous en retard je sors du cabinet à 15h j’aurais pu amener mon fils à la rivière vu la chaleur qu’il faisait au lieu de ça j’ai du retourner la chercher chez elle pour l’amener à son rendez-vous à 15h. Elle en sort 5 min après en me disant qu’elle s’est trompée de jours. Elle me dit qu’elle a envie de manger une glace en ville et qu’elle m’invite – c’est gentil – mais j’ai porté les 3 quart du chemin la petite à bout de bras et ça c’est à chaque fois qu’on bouge et je bouge tous les jours avec elle déjà sa fille ainée à grandir chez moi je m’en suis occupée comme ma fille (elle est tous le temps chez moi). Bref après la glace je la ramène car elle est trop ko pour aller faire des courses. Et j’y vais à sa place !


Elle me demande de lui prendre de la viande à griller, je prends sa grande fille avec moi, mon fils et on va faire les courses. Je lui prends sa viande et je me prends des moules. Je lui ramène ses courses je monte chez moi elle m’appelle pour me dire qu’elle veux des moules je lui dit que j’en ai pris que 2 litres, elle me répond « vous n’allez quand même pas manger 2l », bref, elle me rappelle 5 min après pour me dire que la viande était trop épaisse pour griller alors que sur l’étiquette il y avait marqué « à griller », puis elle me dit que la viande sent qu’il faut la ramener !


Les petits m’ont rendue folle au magasin du coup j’ai pommé le ticket de caisse. Elle me dit qu’il faut que je la ramène moi avec son mari (alors qu’elle aurait pu prendre sa voiture et y aller) ! Du coup, je lui réponds que la prochaine fois, je veux bien lui prendre du poisson, des oeufs ect. mais pas la viande car à chaque fois elle n’est jamais assez bonne pour elle ! Je vous dis pas la crise ! C’est tout le temps elle qui me demande ou de venir l’aider à faire son ménage ou de l’accompagner quelque part, de lui cuisiner des trucs, de garder sa fille ect même les clopes elle les prend une fois sur 5.


Pour ce qui est de payer, c’est la même chose. Il lui manque toujours 2 ou 3 euros ou je paye la moitié des choses. Je dois monter jusqu’à chez elle même pour lui faire son mascara, sa teinture, son brushing, très souvent elle m’emprunte mes fringues avant même que j’ai pu les porter et ça c’est un petit échantillon…


Bon c’est vrai, elle aussi si j’ai besoin d’elle elle sera la mais pas pour les mêmes choses. Elle n’aime pas garder mon fils, elle ne vient pas m’aider pour le ménage, ni cuisiner ect… alors pourquoi elle me fait des reproches en permanence des que je ne peux pas – et c’est rare- et quand je prévois une sortie et qu’elle ne peut pas venir, elle se met à bouder, à gueuler…


Je ne connais pas beaucoup de soeurs qui font autant en ne demandant rien en retour, j’ai du mal à croire que c’est moi qui n’aie « pas l’esprit de famille » J’ai l’impression qu’elle me manipule car enfant c’est vrai qu elle me surveillait ou me défendait, qu’elle me faisait des cado quand elle a eu son premier boulot mais depuis que je suis ado, je me suis toujours coupée en 4 pour elle. On dirait qu’elle me surveille, dès que je ne suis pas avec elle, elle m’appelle des heures est des heures.


 J’ai développé de l’eczéma à l’intérieur de l’oreille et le docteur m’a dit que je risquais d’avoir le syndrome de l’aumônière mais elle s’en fiche. Je ne sais plus quoi faire, je suis en totale dépression et j’ai l’impression qu’elle m’enfonce plutôt que de me soutenir j’ai l’impression d’être sa siamoise et de rien avoir le droit de faire sans son autorisation. J’ai essayé de lui dire des tonnes de fois mais comme je vous ai dit, ça se termine en crise. Elle voit toujours le vice, le partout.

Que dois-je faire ? Pitié cette relation m’étouffe.

réponse de l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

simplicity30,
Ce n'est pas ta soeur qu'il faut que tu convaincs, mais c'est toi. Tu attends d'elle qu'elle se régule, peut-être même qu'elle s'excuse ou que tout simplement elle en ait assez. Mais c'est à toi de mettre des limites à cette situation qui te fait souffrir et qui hypothèque ta famille.
Tu as tellement peur que ta soeur ne t'aimes plus, t'en veuilles ou qu'elle ne se sentes pas aimée par toi que tu es prête à faire n'importe quoi ! Lorsque tu te décris tu le fais en comparaison de ta soeur, ce qui souligne que tu ne te définis pas par toi-même mais par rapport à elle. Toutes tes activités sont tournées voire organisées en fonctions de ses besoins. Ainsi, il apparait qu'avant d’être toi, la femme de ton conjoint et la mère de ton fils, tu es la soeur de ta soeur. Tes sorties quotidiennes, tes loisirs se vivent avec ta soeur, pourquoi ? 
Tu décris une situation de souffrance, tu es en souffrance et pourtant tu continues d'entretenir cette relation. Pourquoi ? C'est comme si tu étais en dette à son égard, et que cette dette justifiait toutes tes démarches, toutes tes douleurs.
Mais vécu de cette manière là, ce n'est pas de l'amour sororal, c'est du masochisme. Tu te mets en second plan et tu acceptes tous les jours. En effet il faut que la relation change, non pas parce que ta soeur ne prends pas soin de toi, mais parce que tu ne prends pas soin de toi !
Poses les limites, apprends à dire non, apprends à te faire plaisir. Ta soeur s'adaptera. Et vous trouverez une façon moins couteuse de témoigner votre affection. Et surtout, tu ne seras plus l'objet de ses angoisses ou de ses plaisir, tu pourras t'investir comme une personne et accéder à d'autres plaisir de la vie avec ton conjoint et ton fils et pourquoi pas rencontrer de nouvelles personnes avec qui tu auras des relations d’échanges et de partages et non plus de besoin.
Bien à toi.
Zoe Piveteau


focus sur l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Psychologue clinicienne Adresse du cabinet : 20 rue Fénelon, 92120 Montrouge - France

#étouffer #amour #dépression #disputes #rapport #relation fraternelle #relation toxique #rivalité #sentiments #soeur #tristesse

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser