disputes

Un Noël no stress, no dispute

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Pour éviter que la bûche de Noël se transforme en arme improvisée, certains codes sont à connaître et des sujets sont à éviter. Croire que l’on peut tout dire, tout faire en famille est une erreur fatale. Vos amis passent rapidement l’éponge sur vos excès, la famille les catalogue. Mais promis cette année le dîner […]

Pour éviter que la bûche de Noël se transforme en arme improvisée, certains codes sont à connaître et des sujets sont à éviter. Croire que l’on peut tout dire, tout faire en famille est une erreur fatale. Vos amis passent rapidement l’éponge sur vos excès, la famille les catalogue. Mais promis cette année le dîner sera exquis (pour vos nerfs comme pour votre palais). Voici les règles primordiales à suivre durant le dîner pour que la magie de Noël opère toute la soirée…
Loi numéro 1 : Je ne salirais pas mon prochain
Exit la langue de p…, ce n’est pas parce que votre cousin n’est pas venu qu’il faut déverser toute votre colère sur lui. Votre famille n’aime pas tellement entendre toutes ces horreurs sortir de votre bouche. Et même si ça vous fait du bien (on se sent plus légère) gardez ce moment pour votre meilleure amie ou Jules (il est fait pour ça aussi…pas tout le temps non plus !).
Loi numéro 2 : Je ne crée pas le débat
Entre deux plats nous avons toujours envie de sortir un truc super intéressant, et la plupart du temps l’actualité semble le sujet parfait. Grossière erreur, les débats de société créent à tous les coups d’innombrables disputes. Tout va commencer par un innocent « tu as vu la cagnotte du téléthon cette année ? » pour finir sur les problèmes sociaux que connait la France etc.… Le débat c’est le mal en personne lors des dîners de famille alors on oublie !
Loi numéro 3 : J’aide à la cuisine
Ce n’est pas parce que maman ou tata vous a invité qu’il faut mettre les pieds sous la table. Ne serait-ce qu’aider à débarrasser les premières assiettes vous permet d’être aux premières loges des cancans faits en cuisine. Et puis au passage les invités peuvent admirer votre gentillesse : « ooooohhh ça c’est une nièce sympa ». Résultat : atmosphère détendue garantie !
Loi numéro 4 : Stop aux faux compliments
On évite de complimenter sa cousine qui est une vrai calamitée en matière de goût vestimentaire. Au final on va vous prendre pour une hypocrite. Vos voisins de table vont vous questionner sur les fringues que vous aimez. Et oh surprise, rien ne colle avec ce que vous étiez prêtes à acheter auparavant.
Loi numéro 5 : Le passé c’est du passé
Ne jamais, jamais, jamais inviter le passé à votre table ! Il n’y a rien de pire surtout avec la belle-famille. Vous allez commencer par « tu te souviens de cette super journée à la montagne » et à votre voisin de surenchérir avec une anecdote que vous auriez aimé oublier. La suite est courue d’avance : les pires secrets familiaux ne pourront être évités. Et sans vous en apercevoir voilà que vous descendez la bouteille de rouge, tata est en pleur, et oncle Ted rumine.
Alors n’oubliez pas, avant de lancer une quelconque discussion réfléchissez d’abord à son impact. Ne jouez pas la muette non plus, certains sujets peuvent très bien être abordés. Comme par exemple vos projets pour le Jour de l’An, la situation de vos collègues de bureau ou encore le dernier petit ami de votre meilleure amie. Sur ce bon appétit !

Par Belinda Kheddouche

#cadeaux #disputes #fêtes #famille #Noël #stress
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser