A l' affiche

RDV ciné : Monstres & cie et Pacific Rim

Ecrit par Emilie Leon
le 25 juillet 2013

Comme pour chaque rdv ciné, Emilie, notre chroniqueuse cinéphile nous livre son coup de coeur et sa déception de la semaine. Aujourd'hui, Monstres Academy a bluffé Cinemilie tant pour son scénario fun que pour son esthétisme canon !

Notre coup de coeur : Monstres Academy

http://glossnroses.files.wordpress.com/2013/07/affiche-monstres-academy.jpg
SYNOPSIS :
Même quand il n’était qu’un tout petit monstre, Bob Razowski rêvait déjà de devenir une Terreur. Aujourd’hui, il est enfin en première année à la prestigieuse université Monstres Academy, où sont formées les meilleures Terreurs. Son plan de carrière bien préparé est pourtant menacé par sa rencontre avec James P. Sullivan, dit Sulli, un vrai crack qui a un don naturel pour Terrifier. Aveuglés par leur désir de se prouver l’un à l’autre qu’ils sont imbattables, tous deux finissent par se faire renvoyer de l’université. Pire encore : ils se rendent compte que s’ils veulent que les choses aient une chance de rentrer dans l’ordre, ils vont devoir travailler ensemble, et avec un petit groupe de monstres bizarres et mal assortis…

Doux ans après Monstres et Cie, Bob et Sully reprennent du service mais cette fois sur les bancs de la fac.

Cette préquelle offre à ses deux héros un joli lifting et revient sur le commencement de leur amitié. Pour ce faire, Pixar a souffler un vent d’air frais sur une de leurs plus belles réussites en choisissant un nouveau réalisateur : Dan Scanlon. Le jeunot de 36 ans s’est vu aider par Pete Docter, réalisateur du premier opus acclamé par le public et la critique tant le scénario et l’esthétisme atteignaient déjà des sommets.



Si, le film se concentre davantage sur la relation des deux stars du programme en misant sur une série de gags hilarants et des aventures aux rebondissements certain, il n’en oublie pas moins l’excellence de l’aspect technique et nous offre un rendu bluffant.


http://www.lacritiquerie.com/wp-content/uploads/2013/06/monstres-academy-critique-film-animation-pixar.jpg

La rencontre avec d’autres personnages prend toute son importance et nous emporte dans un tourbillon aussi abracadabrant qu’amusant. De 3 à 103 ans, on en sort les yeux écarquillés et le sourire collé aux lèvres.

Car oui, Monstres Academy n’est pas qu’une suite, un numéro deux, il contre cet argument et s’érige parmi l’une des animations Pixar les plus brillantes et drôles de ces derniers temps.

Plaisir total ! Mention excellente…

http://cinemadefreddy.files.wordpress.com/2013/06/monstres-academy-de-dan-scanlon-10826040oqkfy.jpg

Notre déception : Pacific Rim

SYNOPSIS :

Surgies des flots, des hordes de créatures monstrueuses venues d’ailleurs, les «Kaiju», ont déclenché une guerre qui a fait des millions de victimes et épuisé les ressources naturelles de l’humanité pendant des années. Pour les combattre, une arme d’un genre nouveau a été
mise au point : de gigantesques robots, les «Jaegers», contrôlés simultanément par deux pilotes qui communiquent par télépathie grâce à une passerelle neuronale baptisée le «courant». Mais même les Jaegers semblent impuissants face aux redoutables Kaiju.
Alors que la défaite paraît inéluctable, les forces armées qui protègent l’humanité n’ont d’autre choix que d’avoir recours à deux héros hors normes : un ancien pilote au bout du rouleau et une jeune femme en cours d’entraînement qui font équipe pour manoeuvrer un Jaeger d’apparence obsolète. Ensemble, ils incarnent désormais le dernier rempart de l’humanité contre une apocalypse de plus en plus imminente…


Chaque année, l’été nous réserve son blockbuster, celui qui nous en mettra plein la vue… Entre une 3D inévitable depuis quelques années, des affrontements entre les méchants et les gentils, des scènes d’explosions, de destructions spectaculaires et un monde sauvé par l’Amérique bien sur.

Ici, pas d’adaptation de BD, de romans ou encore de films d’animations, un scénario original confié au réalisateur de Hellboy : Guillermo Del Toro. Audacieux! Les fins connaisseurs du genre reconnaîtront ce nom, son univers, son imaginaire, sa singularité.

Avec un budget de 200 millions de dollars, Pacific Rim (ou la gue-guerre entre des Power Rangers et des Godzillas) se voulait impressionnant, époustouflant. Il va sans dire que l’esthétisme et les scènes d’action font la force du film, oui mais après?

http://img.filmsactu.net/datas/films/p/a/pacific-rim/xl/pacific-rim-photo-51e4f56a3bb40.jpg

Hélas, l’âme du cinéaste si inventif pourtant, semble bien loin… Au profit d’un scénario fade et vide, soit la dispute entre deux styles sortis tout droit des mythes japonais où plusieurs références nous viennent en tête mais pas toujours pour l’excellence du genre.

En 2020, on le sait ! On pourra sortir les lunettes de soleil plus que de raison, nos yeux seront la cible d’un spectacle grandiose à défaut d’être ému…



Les autres sorties ciné :



* Marius et Fanny de Daniel Auteuil avec Raphaël Personnaz et Victoire Belezy

* Le grand méchant loup de Nicolas Charlet et Bruno Lavaine avec Benoît Poelvoorde et Kad Merad

* Paris à tout prix de Reem Kherici avec Reem Kherici et Cecile Cassel

* Aya de Yopougon de Marguerite Abouet et Tella Kpomahou avec Aïssa Maïga et Tella Kpomahou

#A l' affiche #Blockbuster #ciné #cinema #cinemilie #coup de coeur #disney #film #Monstres Academy #Pacific Rim #Pixar #sorties ciné
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser