théâtre

Les spectacles de la rentrée 2012

Ecrit par Sabrina Cicchini
le 24 septembre 2012

Le mois de septembre est une période sombre de notre calendrier: la tête encore dans le sable, la reprise des cours ou du boulot et pour couronner le tout… la fin de l’été. Rien ne vous est épargné. Heureusement, la rentrée comique et théâtrale s’annonce très mouvementée. Pour y voir plus clair, Truc de nana […]

Le mois de septembre est une période sombre de notre calendrier: la tête encore dans le sable, la reprise des cours ou du boulot et pour couronner le tout… la fin de l’été. Rien ne vous est épargné. Heureusement, la rentrée comique et théâtrale s’annonce très mouvementée. Pour y voir plus clair, Truc de nana vous a préparé une sélection des représentations à ne pas rater dans toute la France…

Notre sélection théâtre…

Je choisis une comédie moderne avec « …à la française ! »

Un spectacle de et avec Edouard Baer.

Synopsis : la France a perdu de son prestige. Elle ne fait plus rêver: désagréables, râleurs, les Français sont repoussants. Le ministère des affaires étrangères veut à tout prix redorer notre blason. Le G20 est une occasion parfaite. La soirée d’ouverture de la soirée doit être placée sous le signe du sérieux mais aussi du spectacle et de l’auto-dérision. Un seul homme peut allier tout ça: Edouard Baer alias Luigi. La veille de l’événement, Luigi est tendu. Sera-t-il à la hauteur ? Il peut en tout cas compter sur ses amis, sa troupe et un fonctionnaire du ministère des affaires étrangères pour trouver l’inspiration.

Le petit plus : première montée sur les planches de Leila Bekhti (Tout ce qui brille) et Vincent Lacoste (Les beaux gosses).

Au théâtre Marigny du 21 septembre au 29 décembre 2012. 

Je choisis la vie decouple avec « Ils se re-aiment ».

Mise en scène d’Alex Lutz, avec Michel Laroque et Pierre Palmade. 

Synopsis : on les rencontrait en 1996. A l’époque, Pierre Palmade et Michèle Laroque s’aimaient. Cinq ansplus tard, ils ne s’aimaient plus… Enfin, c’est ce qu’ils pensaient ! Ilsse sont en effet retrouvés en 2012 pour prendre un nouveau départ. Une seuledevise : donner du piment à leur relation. La danse, le spiritisme ou lajungle africaine : tout y passe pour sauver ce qui peut l’être. Lesengueulades ne sont pas censées être au programme…

Le petit plus : deux personnages familiers qui s’amusentautour des hauts et des bas de la vie de couple et qui ont triomphé avec leurs deux derniers spectacles. 

Du 18 octobre au 5janvier 2013 au Casino de Paris, puis dans toute la France à partir du 31janvier.

Je choisis la dérision avec « Le clan des divorcées ».

Mise en scène de Hazis Vardar de la pièce « le clan des divorcées » d’Alil Vardar.

Synopsis : trois femmes, trois styles, un même statut : divorcées. Stéphanie d’Humilly de Malanpry est une bourgeoise fraîchement divorcée, s’ennuie dans grand appartement parisien qu’elle est contrainte de partager, Mary Bybowl, une anglaise sexy et mangeuse d’hommes et enfin Brigitte, la rurale. Toutes les trois, malgré leurs différences vont partager l’expérience du divorce et la quête d’une nouvelle âme-sœur.

Le petit plus : une comédie déjà applaudie par 2 millions de spectateurs et jouée dans 14 pays.

Des représentations dans toute la France. Consultez-les dates ici.

Je choisis l’enquête policière avec « Derniers coups de ciseaux ».

Une mise en scène de Sébastien Azzopardi de la pièce « Derniers coups de ciseaux » de Marilyn Abrams et Bruce Jordan. 

Synopsis : un salon de coiffure, des employés, des clients. Un meurtre commis avec des ciseaux. Deux policiers mènent l’enquête. C’est au public de se remuer les méninges pour résoudre le mystère.

Jusqu’au 22 décembre au théâtre des Mathurins puis en tournée dans toute la France (dates actuellement en définition). C’est le coup de coeur de la rédac chef, voir ci-dessous.

Je choisis un triangle amoureux avec « Adieu, je reste ».

Une mise en scène d’Alain Sachs de la pièce « Adieu, je reste » d’Isabelle Mergault.

Synopsis : Gigi est engagée par son amant pour tuer sa femme. Lorsqu’elle arrive dans l’appartement de Barbara, elle rencontre une femme en détresse qu’elle ne peut pas assassiner. Les deux femmes découvrent peu à peu des choses qu’elles ignoraient sur leur homme…

Jusqu’au 31 décembre 2012 au Théâtre des variétés.

Je choisis un classique avec « Le Tartuffe ».

Mise en scène de Marion Bierry de la pièce « Le Tartuffe » de Molière.

Synopsis : qui n’a jamais été victime de l’hypocrisie et de la trahison ? Molière, à travers cette satire, dénonce ces maux tout en nous faisant rire. Dans cette pièce, Orgon (Claude Brasseur), un gentilhomme fidèle au Roi, tombe sous la coupe de Tartuffe, un hypocrite qui le manipule et tente de lui prendre tout ce qu’il a de plus cher.

Le petit plus : un classique de notre littérature interprété par deux grands acteurs.

Au théâtre de Paris depuis le 11 septembre. 

Je choisis un drame avec « Le journal d’Anne Frank.« 

Mise en scène de Steve Suissa de la pièce d’Eric-Emmanuel Schmitt tiré du livre éponyme « Le journal d’Anne Frank ».

Synopsis : 1945. Otto Frank, attend le retour de sa femme et de ses filles à la gare d’Amsterdam. En vain. Il apprend qu’elles ne reviendront jamais. C’est alors qu’il ouvre le journal d’Anne…

Le petit plus : Au printemps 1999, « le journal d’Anne Frank » a été classé 19e dans le classement des cent meilleurs livres du XXe siècle par le Monde. Autre plus: la présence du charmant Francis Huster.

Au théâtre Rive gauche depuis le 12 septembre. 

La comédie musicale de la rentrée

Je choisis « 1789, les amants de la Bastille ».

Un spectacle produit par Dove Attia et Albert Cohen et une chorégraphie signée Giuliano Peparini.

Synopsis : printemps 1789. La Révolution est en marche. Elle est porteuse de grands espoirs : une société nouvelle va naître mais aussi une histoire d’amour. Lui est un jeune paysan révolutionnaire. Elle est l’une des dames de compagnie de Marie-Antoinette. Rencontre, séparation, retrouvailles séduiront les plus fleurs-bleus d’entre vous.

Le petit plus : les producteurs Dove Attia et Albert Cohen qui ont aussi produit « les dix commandements », « Le Roi soleil » ou encore « Mozart, l’opéra rock ».


Du 29 septembre au 2 décembre 2012 au Palais des sports puis en tournée dans toute la France à partir de février 2013.

Nos one man/woman show…

Je choisis l’imitation avec le one man show de Laurent Gerra.

Politiques, chanteurs et acteurs en prennent pour leur grade dans ce spectacle où la part belle est faite au music-hall.

Le petit plus : qui peut résister aux imitations de Johnny Hallyday ou de Céline Dion ?

Du 27 au 1er décembre au Palais des congrès, du 18 décembre au 5 janvier 2013 à l’Olympia, mais aussi le 5 octobre à la patinoire de Mériadeck de Bordeaux, au Zénith Arena de Lille le 10 octobre, à Marseille le 21 novembre .

Je choisis l’humour d’une girl avec le spectacle de Bérengère Krief.

« T’es qu’un con ! » C’est grâce à cette réplique qu’elle répétait régulièrement dans la série Bref que Bérengère Krief alias Marla a accédé à la notoriété. Dans un one woman show où elle est sure d’avoir déjà vu des participants de l’Amour est dans le pré sur M6 dans Faites entrer l’accusé, la nana de Bref n’a décidément pas froid aux yeux…

Le petit plus : Bérengère prouve qu’humour et féminité ne sont pas incompatibles.

Au théâtre Le Point virgule du mercredi au samedi à 19h mais aussi au Rideau rouge à Lyon les 30 septembre et 1er octobre et à l’espace Julien à Marseille le 4 décembre.

Je choisis la maladresse avec « Tout sur Jamel ».

Après le triomphe de son spectacle « Tout sur Jamel« , l’humoriste revient à partir du 30 octobre pour une deuxième tournée en France mais aussi en Suisse et en Belgique. Aix-en-Provence, Perpignan, Marseille, Lille, Lausanne, Lyon, Quimper, Bruxelles puis Paris accueilleront successivement son spectacle.

Les autres coups de coeur de la rédac :

Marie de TDN a aimé « La Faute est ma langue maternelle » de et avec Daniel Picouly.

Le mot de Marie : Une revanche tendre de tous ceux qui sont nuls en orthographe et qui arrivent à devenir « écrivain » même un écrivain connu. C’est tout simplement la vie de Daniel Picouly qui se met en scène, dans son propre texte. Un bon moment qui sent la craie et le tableau noir, de circonstance pour les pièces de la rentrée.

A voir au Théâtre TRISTAN BERNARD 64 rue du Rocher 75008 PARIS
Du mardi au vendredi à 19h et samedi à 16h.

Justine a aimé « Dernier coup de ciseaux » de Marylin Abrams et Bruce Jordan d’après Paul Pörtner (Texte français Sébastien Azzopardi et Sacha Danino) dont le metteur en scène est Sébastien Azzopardi.

Le mot de Justine : Une comédie policière interactive où un meurtre est commis chaque soir et où c’est au public de résoudre l’enquête. Très originale, participative, drôle, « Dernier coup de ciseaux » est une pièce où l’on ne voit pas le temps passer et où l’on ne s’ennuie jamais. Les comédiens sont très talentueux (Canard est irrésistible) et l’énergie est communicative ! Une idée bluffante qui surprendra plus d’une lectrice.

A applaudir au Théâtre des Mathurins
36 Rue des Mathurins, 75008 Paris
Selon les jours : 16h00 17h00 21h00.

Et côté one man show, Justine vous conseille d’écouter attentivement le Cours d’amour de Clément Lanoue (animateur sur FG). Interdit aux hommes, ce spectacle réservé aux nanas, n’est pas que drôle… Il est aussi émouvant, informatif et décalé ! Allez-y entre copines, vous ne serez pas déçues, surtout si vous êtes célibataires et que vous cherchez l’Amour.

Sensibles, intellos ou délurées, toutes les nanas devraient y trouver leur compte pour cette rentrée des spectacles!

Par Sabrina Cicchini

#épices #1789 #anne #Baer #Berengère #Brasseur #comédie #Folleville #frank #Gerra #Huster #Jamel #Krief #man #musicale #one #public #show #sorties #Tartuffe #théâtre #vaudeville
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser