Finlande

Envie d’un dépaysement neigeux irréel à 3 h de Paris ? Notre idée, la Laponie finlandaise

Ecrit par Marie TERRY
le 27 janvier 2012

Vous vouliez être dépaysées ? Échapper l’espace de quelques jours au quotidien, au stress urbain et à la pollution ? Notre idée voyage : la Laponie Finlandaise. Adieu les Alpes, les Pyrénées et que sais-je encore ? J’ai opté pour une autre vision du froid, d’autres sports de glisse version hiver, celle de la Laponie […]

Vous vouliez être dépaysées ? Échapper l’espace de quelques jours au quotidien, au stress urbain et à la pollution ? Notre idée voyage : la Laponie Finlandaise.

Adieu les Alpes, les Pyrénées et que sais-je encore ? J’ai opté pour une autre vision du froid, d’autres sports de glisse version hiver, celle de la Laponie où les paysages féeriques vous emportent si loin en quelques coups d’aile (3h en vol direct Paris /Kittalä) grâce à la compagnie aérienne à bas coût Transavia.com. J’ai moi-même testé le voyage pour mieux vous décrire ce pays et  je me suis laissée transporter – et je choisis mon mot – vers une véritable destination insolite.

Le mot Laponie même si on lui ajoute finlandaise, peu importe, déclenche tout un imaginaire mais la réalité le dépasse, démonstration en images.

Le célèbre « cliché » du Père Noël. En tout cas, moi j’y crois, car je l’ai vu, et bien vu assis dans son traineau ! Pourtant, ça reste entre nous mais dans le Nord les Pères Noël se font la guerre ! De Mora, en Suède, à Rovaniemi ou Korvatunturi, en Finlande, voire au Groenland, chacun tente de tirer le pauvre Père Noël à soi. Nous, on a tranché, il séjourne à Rovaniemi en Finlande… On a même son adresse postale, écrivez-nous, on vous la donnera !

Vision de la neige blanche immaculée, bleutée, rosée, orangée, avec aurores boréales en bonus même si on reste honnête, on n’a pas eu cette chance d’en voir une. Yngve Ryd, un Suédois qui a passé des années à interroger Johan Rassa, éleveur de rennes à Jokkmokk, a recensé avec lui 300 mots pour désigner les nuances de la neige et de la glace ! C ‘est dire,une véritable féérie des paysages et des couleurs, et ça, je l’ai vue de mes propres yeux !

Imagination des rennes tirant un traîneau… comme celui du Père Noël par exemple mais là, on les voit vraiment courant dans la forêt ou gentiment couchées. La magie des instants pris au saut d’un clac de photo(lucas en témoigne)

Connaissance des lapons. En fait le vrai nom de ce grand peuple autochtone est Sami, ou Saami, je les ai vus dans leur vraie vie, cuisinant, sculptant la glace, conduisant les attelages, et séduisant en chantant (mention spéciale pour Flo, qui était sur place avec nous).

Ce peuple autochtone vit dans le nord de la Suède, la Norvège, la Finlande et en Russie (péninsule de Kola). Les Samis sont un des plus grands groupes indigènes en Europe.

Les chiens de traineau, les mignons huskies qui hurlent et gesticulent !

Mais qui couchés dans la neige sont trop chou et tout gentils. 

A croquer vous pouvez me croire !

Découverte des huttes, des habitations lapones, mais avec des âtres qui tiennent chaud aussi.

Les journées courtes version météo, avec le lever du jour à 10h et la tombée de la nuit à 15h/15h30. Mais la journée reste longue car la vie continue après, certaines pistes de ski sont même éclairées !

Des spas comme ailleurs certes, avec des pratiques comparables dans diverses cultures (les thermes romains, les bains turcs et celtes, le furo japonais…)mais c’est en Finlande que l’esprit du sauna est resté intact et le fameux trou à 0 degré « l’Avanto » prend ici toute sa froide vérité. Je n’ai fait que le voir, je n’ai pas voulu tester…

Toutes ces images colorent notre imaginaire blanc et les mots sont peu de choses pour vous décrire ce voyage en Laponie Finlandaise. Toutefois, si on doit vraiment mettre des mots et faire du bruit dans cette ambiance assourdie par la neige où seuls nos pas crissaient, alors je les tente car ils se bousculent tant il y a dire et à faire…

Donc, pour résumer, je suis partie pour un voyage de 3 jours dans ce pays enchanteur. La Laponie s’étend au nord du cercle polaire et englobe plusieurs pays dont la Finlande. J’étais à LEVI, une station de sports d’hiver courtisée par les finlandais à 17 km de Kittilä , l’aéroport où nous avons atterri Kittilä est à 800 km de la capitale finlandaise, Helsinki.

C’était un voyage riche en contacts avec les habitants, certains, un peu austères mais le climat peut être responsable de leur rudesse. J’ai quand même eu droit à une bise d’un beau finlandais brun et non blond, car c’est encore cliché qu’ils soient tous blonds comme les blés, les finlandais sont aussi bruns !

C’était un voyage de découverte d’une station et de ses alentours, et surtout de toutes les activités « sport de glisse » qu’on peut faire à Levi. Des activités ludiques pour nous « touristes » mais nécessaires pour les habitants afin de se déplacer dans ces contrées. C’est le pays de la glisse… au pays des merveilles !

Normal, vu les températures froides, voire très froides, les routes sont enneigées et verglacées. Alors, on glisse en traineau, en moto, en trottinette. La trottinette, facile pour faire ses emplettes ! Testé et approuvé. A quand une « trotinette lib » dans Paris?

Néanmoins, le thermomètre a été très clément pour nous, – 11° au plus froid ! Alors que nous avons ouï dire d’un – 25 °la semaine précédente. Frileuses s’abstenir ou vouloir (et devoir) s’habiller très chaudement ! Si on doit parler en terme de look, le look ski est le look gagnant, recommandé et certifié conforme aux usages des autochtones.Vêtement de ski, anoraks, combinaison, chapeau chapka, bonnet, gants, écharpes. Mais on peut être modeuse avec un look neige ! La blogueuse Camille, avec nous pendant ce voyage, le prouve.

Car malgré le froid hors de question de rester à l’intérieur, la vie est à l’extérieur même si ici on apprécie beaucoup la pause café, thé, jus d’airelles ou de fruits rouges… autour d’un bon feu de bois.

Alors que fait-on dehors ?

Je pense que nous avons fait en 48h presque tout ce qu’on peut faire là-bas excepté le ski de piste ou ski de fonds qu’on a zappé car cela, on peut le faire en France. A  noter que pour les mordues de ski, une cinquantaine de pistes vous attendent à Levi dont certaines sont éclairées en fin de journée. Le ski de fond (230 km de pistes) reste le sport de prédilection en Finlande, les JO nous le prouvent à chaque fois…

Revenons à nos moutons et à nos activités. Enfin, Le mouton, en Finlande c’est plutôt le renne ! On peut d’ailleurs parler de lui en quelques lignes.

Le renne est de partout et règne en roi dans ses forêts et c’est là qu’il est le plus beau. Il peut tirer un traîneau pour les déplacements des autochtones et pour le plaisir des touristes comme nous. 

Il peut être un objet de déco, en peau de bête jetée négligemment par terre (j’ai testé le « négligemment par terre » dans ma chambre d’hôtel, car j’en ai même achetée une, mes amis de voyage le savent… Il m’a manqué le coin du feu mais on a fait une petite soirée sympa pour l’inaugurer avec un petit verre de vodka !) ou le pauvre cerf empaillé, très tendance dans le pays mais moins glam, je vous le concède.

Beaucoup moins noble (mais délicieux même si tristounet pour lui), il peut se déguster avec des pommes de terre et une confiture d’airelles.

Et il fait même des bisous, gâteau aidant et c’est sûrement là qu’on le préfère, je vous le promets.

Les rennes sont donc très présents en Finlande mais ils partagent le boulot de tirer les traîneaux (sauf celui du père Noël) avec  des chiens qui courent nettement plus vite que les rennes. Cela donne une autre vision de la campagne blanchie et alanguie !

Mais dans les 2 cas, on s’emmitoufle dans des couvertures et on admire le calme ( moins avec les chiens) et les étendues magiques.

Autre balade un peu plus bruyante, plus sportive et un peu plus risquée : la motoneige ou skidoo. A envisager pour se déplacer d’un lieu à un autre mais conduire un skiddoo n’est pas très facile, je ne vous conseille pas le créneau ou le demi-tour…

Autre sensation : conduire une voiture de rallye sur un circuit de glace.J’ai aussi voulu tester, mise en confiance par la voix grave et chaleureuse des pilotes.

J’ai même gagné la coupe, de peu certes, mais j’ai quand même gagné (chrono sur ligne droite) !

J’en suis pas peu fière, j’avoue ! Bon j’avoue aussi, même si aucune photo ne le témoigne, une sortie de piste dans un virage, j’ai foncé dans un mur de neige. Sans gravité mais on a quand même attendu le tracteur pour sortir la voiture. J’assume car il me manquait un coussin pour bien voir la route ! Bon heureusement point positif je suis restée 5 minutes en tête à tête avec le beau finlandais qui était avec moi dans la voiture… Cela se défend aussi, j’étais sous le charme.

On ne devient pas pilote de rallye sur glace comme cela et j’ai bien pu le constater en montant dans la voiture conduite par un autre beau finlandais, le champion en titre de cette discipline. Il fallait s’accrocher dans les virages, mais quel grand moment !

Toutes ces activités se sont succédé avec bonheur et tous ces bonheurs ont été ponctués de jolies haltes dans des endroits magiques…

Comme dans des restaurants chaleureux à la décoration soignée, ou des Saamen kammi, d’authentiques huttes qui servent tous des mets délicats. Mention spéciale pour la soupe de saumon !

Comme un hôtel de glace construit inlassablement par son propriétaire chaque année en hiver car en été, il fond…

Les filles, j’ai même trouvé un endroit magique pour se marier, une chapelle de glace avec la chambre nuptiale qui peut abriter votre nuit de noces par – 5° !
A vous d’imaginer la nuit qui va avec…

En Laponie Finlandaise, j’ai eu la chance de découvrir des paysages grandioses, des sports de glisse originaux, de vivre un dépaysement garanti, un émerveillement des papilles et pupilles, une harmonie avec la nature et tous ses animaux, à 3 h de PARIS ! Et oui c’est possible et fortement recommandé pour se ressourcer dans une ambiance feutrée sans portable (même s’il passe).

Conseils TDN :

Le conseil mode : Mettez vous un bonnet sur la tête et mettez vous dans la tête qu’être emmitouflée est aussi sexy !

Le conseil beauté : tartinez vous le visage d’une cold cream, ma chouchou, la cold cream de Weleda.

Le conseil d’amie : là-bas, lapin veut dire Lapon. Retenez ça, même s’il y a confusion, j’en conviens.

Informations pratiques :

Vols : Depuis le 19 décembre et jusqu’au 17 mars, Transavia.com opère un vol par semaine, tous les samedis entre Paris Orly-Sud et Kittila, avec un tarif aller simple affiché à partir de 95 euros TTC. Si vous voulez rester quelques jours et non une semaine, vous pouvez combiner avec d’autres compagnies comme Finnair.

Tourisme et hébergement : Toutes les infos sur le site Levi.fi ou écrivez à  levi.info@levi.fi ou  levin.matkailu@levi.frUn exemple d’hôtel : Panorama golevi.fi
Locations de chalets ou appartements comme apartment Hôtel moonlight ou Best western, snow white…
Des restaurants typiques ? The Pihvipirtti steak house
Luvattumaa (à visiter et y déjeuner)

Activités :
Pour le cross country skiing, les rando, rdv sur Lapinluontoelamys.fi.
Pour le Huskysafari, c’est sur Polarspeed.fi.
Et si vous voulez tester les Safaris en Rennes, les infos sont sur Sammuntupa.fi.

Motoneige ou skidoo kinossafaris.com
Conduite circuit glacé Levirallycenter.fi avec Stuntjani , mon ami finlandais.

Crédit photo : Lucas Lahargoue

Par Marie TERRY

#envie #finlandaise #Finlande #idée #Kittilâ #Laponie #safari #transavia . com #vol
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser