question d'une lectrice

Je n’ai plus confiance en moi depuis que je l’ai rencontré !

missmanon, 25 ans

Bonjour à l’équipe TDN,
Je reviens vers vous aujourd’hui, car je rencontre des difficultés que je ne parviens pas à gérer seule. Je donne le maximum de détails (contrairement à la dernière fois), mais en veillant à préserver l’anonymat des personnes concernées. J’espère que vous comprenez.
J’ai rencontré un garçon sur mon lieu de travail, très gentil, mais qui a eu une attitude, à plusieurs reprises, suspecte. Lors d’un jeu d’alcool entre collègues (après le bureau hein) il a dû donner un compliment à chacun de nous, ce qu’il a fait, sauf pour moi, ou il a alors baissé les yeux et semblé mal à l’aise. Lors de cette même soirée, il a posé son bras sur mes épaules. Peu habituée aux contacts, je me suis raidis, et il l’a enlevé quelques minutes après. Il m’a dit plus tard qu’il n’était pas tactile, mais qu’il aimait me toucher souvent parce que « toi tu n’aimes pas ça ». Il fumait devant moi « T’as vu ? Je fume ! » juste parce qu’il sait que je déteste ça. Il lissait mes colliers et mes foulards entre ses doigts (alors que je les portait). Suite à une blague de ma part, durant laquelle j’ai insinué détester tout mes collègues, l’un d’eux s’est tourné vers lui et a dit « On s’en fou…on l’aime pas non plus hein ? ». Il s’est tourné vers moi, mal à l’aise et a sorti « Ben…le problème…c’est que moi…si ! », il s’amusait à faire des « jeux de regards » avec moi, disait « et moi ? Tu ne m’embrasse pas ? » quand je disais bonjour aux autres, se collait à moi lorsque l’on discutait, me taquinait pour savoir si je sortais avec Untel, et d’autres trucs dans le style. Comme les quelques personnes a qui j’en ai parlé, j’ai finis par penser qu’il y avait plus que des « sentiments amicaux ». De mon côté, j’ai finis par éprouver des sentiments pour lui. Je lui ai avoué. Il n’a pas dit oui, ni non. Juste un blanc, signe de malaise, puis un « Je ne sais pas quoi te dire ». Suite à ça, pour « m’aider » à digérer, j’ai commencé à boire et fumer. En fait, ce qui m’a fait du mal, c’est qu’ordinairement, je ne me trompe jamais sur les sentiments de quelqu’un, que ce soit de l’amour ou de la haine. Lorsque j’ai une intuition, j’ai raison. De plus, beaucoup ont confirmé ce que je pensais. Lorsqu’il a su que je fumais, il m’a carrément fait promettre d’arrêter, et de ne pas m’attacher à lui car « Je vais te faire souffrir, je ne suis pas quelqu’un de bien ». On buvait quand même des cafés ensemble. Un jour, je lui ai dit que je ne l’aimais plus, que c’était passé (c’était un mensonge). Il m’a demandé si je « regrettais de l’avoir aimé », et que ça l’étonnais que j’ai pu avoir des sentiments pour lui. Suite à la fin de nos contrats, il en a profité pour couper les ponts. Ça m’a énervé car j’ai vraiment pensé que s’il venait me voir, c’était parce qu’il en avait envie. J’ai compris que c’était uniquement par pitié pour moi, et parce qu’il n’aurait pas assumé en me voyant au travail. Certains pensent que c’était un manipulateur qui a voulu tester son pouvoir d’attraction, et malgré la colère que je peux ressentir,je suis sûre que ce n’est pas le cas. Mais pour moi, cette attitude était ambiguë. Il n’a jamais dit « non », alors que je lui ai demandé (histoire que ce soit clair). Aujourd’hui, je sens bien que j’ai perdu confiance en ma capacité de jugement et d’intuition. Je n’arrive pas à passer au-dessus du sentiment de honte à l’idée de m’être trompé. Et je ne me sens plus capable d’aller vers d’autres hommes. J’ai trop peur d’avoir mal à nouveau. Du coup, lorsqu’il y a de nouveau des « signaux » un peu étranges, je me braque immédiatement, en me disant que je suis trop laide pour que ce soit vrais, que je me fais encore des films etc…c’est hyper violent. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais l’attitude qu’il a eu était la même que les futures copains qui tournaient autour de mes amies à l’époque. J’ai l’impression d’avoir vraiment eu la poisse pour le coup. Ajoutez que ma famille, pour la majorité me croie lesbienne car je ne ramène jamais personne, et que mon frère vient de nous présenter sa copine…ça fait beaucoup pour les nerfs.
Que puis-je faire pour avoir de nouveau confiance en moi après avoir croisé quelqu’un qui m’a fait croire qu’il avait des sentiments ?

Sophie du Bouëtiez

réponse de l'experte

Sophie de Kerorguenez

Psychologue

Bonjour Manon,

Merci d’avoir partagé votre expérience avec nous. Le moins qu’on puisse dire, c’est que cet homme n’est pas très clair ! Il envoyait manifestement des signaux et cherchait à attirer votre attention, et vous vous êtes attachée à lui, ce qui est bien naturel. Sauf que revirement de situation, quand vous trouvez le courage de lui avouer vos sentiments, il fait machine arrière pour une raison qu’on ne connaît pas. Vous êtes déçue, et c’est tout à fait légitime.

Mais au-delà de la déception, vous dîtes que vous avez honte, qu’il a eu « pitié » de vous. Vous perdez confiance en vous, à tel point que vous êtes aujourd’hui dans un grand besoin de prudence avec les hommes. Pourtant, finalement, le pourquoi du comment de cet homme-là, il est le seul à le connaître. On pourrait imaginer de nombreuses raisons qui l’auraient amené à se conduire de la sorte. Vous avez peut-être en face de vous quelqu’un d’insécure, qui a eu des expériences douloureuses que nous ne connaissons pas… En tout cas des raisons qui ne remettraient pas en cause ni votre valeur, ni votre légitimité à être aimée (ni vos intuitions en matière de drague 😉 .. ).

Faites-vous confiance ! Vous avez l’intuition qu’il vous a draguée, et chez Trucs de Nanas on a plutôt la même intuition que vous. Mais ce n’est pas parce qu’il n’a pas donné suite que vous devez penser que vous êtes en cause. Sa décision de ne pas donner suite lui appartient. Quant à vous vous êtes une jeune femme sensible, qui a eu le courage d’avouer ses sentiments à un homme qui lui plaisait, qui mérite de se sentir aimée et rassurée par quelqu’un qui sait ce qu’il veut.

Et cet homme qui sait ce qu’il veut finira par pointer le bout de son nez ! Mais pour ça il faut le laisser approcher, et baisser la garde en essayant de moins vous braquer face aux hommes. Vous allez trouver chaussure à votre pied, Manon ! Et en attendant, n’hésitez pas à exprimer à vos proches le fait que cette situation est frustrante pour vous. Leur soutien serait plus approprié que leurs commentaires 🙂


focus sur l'experte

Sophie de Kerorguenez

Psychologue

Psychologue clinicienne intervenant dans le secteur privé auprès d'adultes, et dans le milieu scolaire auprès des enfants et adolescents. Le recours à une approche thérapeutique moderne et intégrative permet de mettre du sens sur les difficultés actuelles en repérant des automatismes qui se sont cristallisés dans le passé (des schémas de pensées, des croyances sur soi, sur le monde et sur les autres), et en s'en dégageant progressivement de manière active pour s'épanouir pleinement dans l'ici et maintenant

#ambigue #amour #boulot #psy #psycho #relation #sentiments #travail

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser