question d'une lectrice

Je crois que cet homme a abusé de moi sexuellement

-Lovelace, 25 ans

Bonjour,

Je me sens mal, je n'arrive pas à en parler car je sais que je suis coupable et je ne peux m'en vouloir qu'à moi-même. Néanmoins, cette expérience m'a traumatisé et me ronge. Est-ce vraiment qu’il a abusé de moi ?

Voici mon expérience : Lui et moi avions déjà eu des rapports deux fois il y a plus d'un an maintenant. Je le connais bien et je l'apprécie même si les quelques fois où on se parlait il faisait souvent référence au sexe et je laissais le jeu continuer, sans m'y attarder. J’ai voulu répondre à une offre d’emploi qu’il proposait et il m’a hébergé la veille car j'habitais loin du lieu de travail. Il m’a proposé de dormir dans le lit, j’ai accepté, en me doutant qu'il tenterait quelque chose et que je le repousserai. Je l’avais prévenu qu’il n’y aurait pas de « folie » ce soir. Il a quand même commencé à se frotter contre moi, pour ensuite me monter dessus. Je n’ai pas voulu l’embrasser. Il m'a dit « allez c'est bon tu sais que tu en as envie » et « d'enlever mon pantalon. » Je l'ai fait par réflexe, mais je n'en avais pas envie. Il a m’a « titillé ». J'avais peur de refuser car il m'offrait du travail, je devais lui rendre la pareille. Il n’est jamais allé chercher de préservatifs malgré mes demandes, il m’a dit  « t'inquiètes je n’ai rien » et je l'ai cru car la première fois il n'avait pas voulu se protéger non plus et je n'avais rien eu. Il a commencé, je faisais la morte, il me demandait si j'aimais je disais « oui » pour lui faire plaisir. C’était faux, je voulais qu'il arrête. Il m'a traînée dans son salon pour continuer j'ai dû lui faire plaisir à mon tour car il le voulait et après a repris de plus belle. Pendant qu'il était derrière moi je lui ai dit d'arrêter car il m'avait fait mal. Il a continué. Je me suis retournée et il a voulu revenir Malgré mon refus, il a essayé et y est parvenu jusqu'à ce que j'arrive à lui prendre les mains pour le repousser. Il a éjaculé sur mon corps et mon ventre.

Merci par avance.

réponse de l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Chère Lovelace,

Il est très important et urgent que tu te fasses accompagner et aider. A la lecture de ton message, il apparaît que cette relation sexuelle n'ait pas eu lieu dans toute sa durée avec ton consentement. Tu as exprimé ton refus et il n'a pas été écouté ni respecté. L'état émotionnel que tu décris ressentir depuis témoigne de ton sentiment de culpabilité mais pas de ta culpabilité. C'est pourquoi il te faut en parler avec des professionnels bienveillants, pour que tu puisses faire la part des choses et des émotions. Il existe une ligne d'écoute le 0800059595, je t'invite à t'en servir.

Quand bien même tu t'es sentie ambivalente quant à des désirs à un moment donné, à partir du moment où tu ne donnes pas ton consentement ou à partir du moment où tu le retires et que la relation sexuelle a lieu,  il s'agit d'une agression sexuelle.

Pour le moment il est très important que tu ne restes pas seule et que tu en parles, tu peux aussi porter plainte ce qui est fortement conseillé. Je te laisse le lien ci-joint pour en savoir d'avantage.http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/Le-viol-l-agression-sexuelle.html

Bon courage à toi et n'hésite surtout pas à revenir vers nous.

Bien à toi.

Zoé Piveteau


focus sur l'experte

Zoé Piveteau

Psychologue Clinicienne

Psychologue clinicienne Adresse du cabinet : 20 rue Fénelon, 92120 Montrouge - France

#abus #attouchements #dire-non #envie #homme #question #relation sexuelle #sexuel

Commentaires des nanas (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser