nailart

Marie-Claire nous parle de sa passion, le Nail Art

Ecrit par Justine Andanson
le 31 octobre 2013

Marie-Claire, 23 ans, étudiante au Beaux Art de Paris Cergy a une passion : le Nail Art. Dans sa pratique, elle s’inspire beaucoup de la culture urbaine et des Arts Premiers d’Océanie, d’Afrique, d’Amérique, de Polynésie... ou encore des Arts Néo-zélandais. Son concept se nomme Anahona. Interview de notre future experte en Nail Art.

D’où vient ce nom Anahona ?


Marie-Claire : Anahona est inspiré du nom de la reine amérindienne Anacaona, symbole de la résistance. Dans la langue Tainos Anacaona signifie Fleur d’Or.

Quel est ce concept Anahona ?

Marie-Claire : Le concept Anahona est de proposer nos services dans le Nail art inspiré de la culture urbaine et des Arts Premiers d’Amérique, d’Afrique, d’Australie  et de Polynésie. En effet, pourquoi ne pas avoir sur chacun de ses ongles et sur chacune de ses mains un échantillon de l’Art divers du monde qui nous entoure qui est d’une si grande variété. C’est aussi une manière de découvrir la culture de l’Autre. 
Chaque motif peut raconter une histoire selon la demande du client et selon le motif qu’il choisit. Le Nail Art peut alors s’apparenter au tatouage éphémère ethnique. Les motifs racontent tous une histoire. La leur et celle des clients qui les portent
.

Vous avez commencé le Nail Art à quel âge ?


Marie-Claire : En fait il ne s’agit pas tellement de Nail Art mais de dessin.
 Je dessine depuis toujours, tout comme ma mère et ma grand-mère sur des supports divers, toile, soie… C’est une histoire de famille. Mais je dessine sur les ongles depuis 3 ans.


Quel est votre parcours ?

Marie-Claire : J’ai étudié pendant 4 ans la communication graphique, j’ai actuellement mon diplôme de dessinateur en exécution graphique, puis ensuite j’ai poursuivi mes études en école préparatoire aux grandes écoles. Je me suis ensuite présentée aux concours d’entrée des Beaux Arts de Paris Cergy où j’ai été admise. 

Le Nail Art était une façon pour moi d’exercer ma pratique qui est le dessin de façon ludique et de faire partager cette passion.

Grâce à ma pratique du dessin et à ma coquetterie, je me suis initiée facilement au Nail Art et j’ai enrichi mon graphisme en le nourrissant de mes recherches personnelles que nécessitent mes études d’Art. 
Je m’intéresse énormément aux cultures du monde, au graphisme, tatouages du monde et marques sur le corps.
 Mon travail aussi bien en Art qu’en Nail Art porte sur la rencontre des cultures, entre ethnicité , occidentalité et modernité.



Un aperçu de son art en vidéo…


Qu’est-ce que le Nail art pour vous ?

Marie-Claire : De par mon usage le Nail Art est pour moi un tatouage éphémère.Comme je l’ai déjà dit, les dessins que j’invente permet d’avoir un échantillon de l’Art divers du monde qui nous entoure. C’est aussi une manière d’aller à la rencontre de la culture de l’Autre.
 Chaque motif peut raconter une histoire selon la demande du client et selon le motif qu’il choisit. Le Nail Art peut alors s’apparenter au tatouage éphémère ethnique.


Où exercez-vous actuellement ?

Marie-Claire : Je n’ai pas encore de local malheureusement ou bien heureusement. 
En général, j’exerce dans un petit café sympathique et convivial où l’on peut prendre le thé ou grignoter un ou deux petit cookies ou cupcake sur Paris. Quand il fait beau, j’aime exercer dans des parcs et être bien installée. C’est agréable de respirer l’air frais quand on travaille avec des produits comme le vernis qui a une odeur persistante. De plus, quand je suis installée dans une terrasse de café, je ne suis pas confinée dans une pièce close, tout cela me permet de respirer et d’avoir une imagination plus fertile.


Si vous voulez en savoir plus sur la Nail-arteuse, likez sa page Fan ! Et pour lui poser des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

#Anahona #art #beauté #beaux art #dessin #interview #nail art #nailart #ongles #passion #rencontre #vernis
Commentaires (2)
  1. naniquenotte

    Effectivement les compléments apportent beauté aux cheveux et ongles mais ne feront pas pousser les cheveux plus vite. C’est comme si tu voulais vieillir plus vite. C’est irréaliste. Bonne continuation.

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser