bijoux

Le rdv ciné : Les Invisibles nous en mettent plein la vue

Ecrit par Justine Andanson
le 5 décembre 2012

Si le sujet du film aborde frontalement l'homosexualité, ces invisibles concernent ceux que l'on amnistie : les femmes et hommes gays d'âge mûr.

Ces revendicateurs qui ont milité pour une sexualité libre, ouvrant la porte aux générations futures en insufflant une belle avancée sur le sujet au sein de l'opinion publique. Quand on sait qu'il y a un peu plus de trente ans, l'homosexualité était encore considérée comme une maladie mentale.

Alors que la question du mariage pour tous fait débat dans notre pays, il semblerait que la sortie du film soit le fruit d'une belle coïncidence.

Ils sont septuagénaires et octogénaires, ils ont connu l'entre-deux-guerres. Mais leur combat à eux, ce fut de revendiquer la liberté d'aimer qui ils voulaient. Difficile d'être homosexuel à une époque où la société les excluait.

Avec courage et passion, ils ont bravé leur entourage et les conformistes. Insoumis, ces héros du vingtième siècle nous racontent …


C'est sa passion pour la photographie qui mène Sébastien Lifshitz sur le projet des Invisibles, en découvrant le cliché de deux vielles dames amoureuses. S'en suivra un travail de deux ans, pour trouver des hommes et femmes de plus de soixante-dix ans, qui à travers leurs témoignages accepteraient de nous faire partager leurs vies.

Le réalisateur souhaitait s'éloigner au maximum des codes du documentaire classique et se rapprocher davantage du film de fiction. Pour ce faire, il s'est appuyé sur la musique, la photographie et le style narratif.

La sincérité avec laquelle le cinéaste recueille les témoignages et traite le sujet permet aux protagonistes du film de s'exprimer et nous propose d'étudier le passé avec de beaux messages de tolérance. En évoquant les joies et amours qui unissent ces êtres, Lifshitz aborde également leurs drames sans en faire des victimes.


Le film ne se concentre pas uniquement sur l'aspect négatif du combat (les non-dits, les préjugés…) de ces femmes et de ces hommes merveilleux, mais aussi sur la jouissance de pouvoir s'exprimer librement et de parvenir à un accomplissement personnel après une longue partie de cache-cache.

Filmés dans leur quotidien, Yann et Pierre, Bernard et Jacques, Pierrot, Thérèse, Christian, Catherine et Elisabeth, Monique et Jacques, portent une histoire personnelle. Leur récit poignant, drôle et passionnant délivre un message universel : L'acceptation de soi.

Le film est un véritable hymne à l'amour et nous permet d'ouvrir les yeux sur euxLes Invisibles

Avec qui aller voir ce film ? Ce film fera du bien à tout le monde… Pensez à vos parents 😉

Emilie Leon Los Santos
Cinemilie.blogspot.fr

#bijoux #ciné #Cinéma #gay #Heidi Klum #homo #homosexualité #Invisibles #octogénaires #récit #séduction #septuagénaires
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser