femme

La libération de la femme a-t-elle eu lieu ? – Le constat

Ecrit par Justine Andanson
le 1 septembre 2007

À l’inverse d’autrefois où elle était brimée et non considérée, la femme d’aujourd’hui mène, de gré ou de force, tout de front et s’impose de réussir sur tous les tableaux …Le problème ? Certaines d’entre nous sont au bord du gouffre et à la limite de la rupture avec elle-même, car soumises à trop de […]

À l’inverse d’autrefois où elle était brimée et non considérée, la femme d’aujourd’hui mène, de gré ou de force, tout de front et s’impose de réussir sur tous les tableaux …
Le problème ? Certaines d’entre nous sont au bord du gouffre et à la limite de la rupture avec elle-même, car soumises à trop de pression et à trop de choses à assumer simultanément.

La rupture …Souvenons-nous un peu de ce qu’il se passait il n’y a pas si longtemps …
Il y a quelques décennies, nous les femmes, nous n’avions pas le droit à la parole.
D’ailleurs nous n’avions que peu, voir dans certains cas, aucun droit.Nous étions frustrées, esclaves de notre famille, de notre mari … Nous étions entièrement assistées financièrement et surtout psychologiquement.

A cette époque là, la société était menée par des hommes et dans les esprits, les choses étaient claires : une femme ne pouvait penser par elle-même, ne pouvait être l’auteur d’action sensée et réfléchie. Bref, n’était tout simplement pas dotée d’intelligence !

Évidemment, cette condition de vie inadmissible et inconcevable ne pouvait plus durer … Et les choses ont commencé à changer, à évoluer : nous nous sommes révoltées et nous avons fini par obtenir, tout du moins en apparence , le droit de penser, de s’assumer financièrement, physiquement …
En apparence toujours, nous nous sommes libérées de toutes nos chaînes, visibles ou invisibles, et nous avons ainsi gagné le droit de prendre notre vie et notre destin en main !
En théorie, nous sommes arrivées à être considérées comme « de véritables êtres humains » ; comme l’égal de l’homme !

La libération de la femme ? En apparence seulement !Mais ne crions pas victoire trop vite !Cette libération, normalement, aurait du nous rendre la vie meilleure.D’une certaine manière, c’est chose faite ; Si aujourd’hui, une femme décide de vivre avec un homme, de mener une carrière professionnelle dans un domaine particulier, d’avoir des enfants … C’est uniquement, dans la majeure partie des cas, par choix et non plus par obligation.
Seuls les aléas de la vie auxquels elle sera confrontée pourraient l’empêcher d’atteindre son idéal de vie.
Tout comme un homme … Ça c’est la théorie …

Mais en pratique, on s’aperçoit vite que nous sommes, nous les femmes, plus que jamais, sous le joug d’une société encore plus exigeante que celle d’autrefois !
Finalement, les choses nous sont toujours imposées mais d’une manière détournée et beaucoup plus insidieuse …

Je m’explique :Aujourd’hui, le message subliminale que l’on nous adresse n’est plus : « Fais ceci ou sois cela, et tais toi ! », mais plutôt : « Maintenant que tu es libre de faire ce qu’il te plait, si tu veux être considérée, si tu veux être épanouie et finalement être heureuse, tu dois faire ceci ou être comme cela ». On ne joue plus sur l’interdiction mais plutôt sur notre aptitude à vouloir nous surpasser toujours plus. Et ceci dans le but d’obtenir ou de garder une vraie place au sein de notre société. Et le plus fort dans l’histoire, c’est que nous avons l’impression que c’est nous-même qui nous imposons cette manière de vivre, nous-même qui nous imposons d’être parfaite, sous prétexte d’être libre !

Et être parfaite, qu’est ce que cela signifie ? Assurer sur tous les tableaux : Beauté, intelligence, vie familiale, vie professionnelle, vie sociale, vie sexuelle aussi …
Il faut exceller dans tous les domaines, il faut réussir sur tous les plans et surtout, arriver à tout concilier ! La baisse de régime n’étant évidement pas autorisé, sinon …
Le défi est rude est quasi perdu d’avance !

On se retrouve alors emporté dans un tourbillon duquel on ne peut se sortir. Si bien que certaines d’entre nous sont au bord de la rupture et au bord du gouffre … S’imposant à elles-mêmes beaucoup plus qu’elles ne peuvent gérer et ayant l’impression de ne pas avoir d’autre choix que de faire face à tout cela !

Finalement, je ne peux m’empêcher de me demander si nous ne payons pas très cher l’émancipation que nous avons si durement obtenue il y a quelque temps …Où la bataille pour notre libération a-t-elle dérapé ? Pourquoi le message n’est-il pas bien passé ? En d’autres termes, pourquoi sommes nous irrémédiablement obligées d’être de « supers êtres humains », avec autant de poids sur nos épaules, pour exister et être reconnues ?

Ne serait-ce pas, par hasard, parce qu’au travers d’un féminisme parfois poussé à l’extrême, nous avons voulu prouver à la gente masculine que nous savons faire aussi bien qu’eux, voir même mieux qu’eux, tout en gardant notre statut de femme ?
Et aujourd’hui, quelles sont les conséquences dans notre quotidien et dans nos relations avec eux ? A suivre …

Par Véronique Ropars, lectrice engagée de TrucdeNana.

#égalité #émancipation #droits #féminisme #féministe #femme #homme #libération #relations
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser