musique

JAZZWOMEN À L’HONNEUR AU REIMS JAZZ FESTIVAL

Ecrit par Justine Andanson
le 1 juin 2010

Pour sa 15ème édition, le Reims Jazz Festival présentera une nouvelle fois une programmation faite d’artistes confirmés et de découvertes. Cette année, les musiciennes sont particulièrement à l’honneur avec 4 des jazzwomen les plus significatives de la scène française. SARAH MURCIAOlivier Py, Gilles Coronado et Franck Vaillant se réunissent en 2000 pour jouer les compositions […]

Pour sa 15ème édition, le Reims Jazz Festival présentera une nouvelle fois une programmation faite d’artistes confirmés et de découvertes. Cette année, les musiciennes sont particulièrement à l’honneur avec 4 des jazzwomen les plus significatives de la scène française.
SARAH MURCIA
Olivier Py, Gilles Coronado et Franck Vaillant se réunissent en 2000 pour jouer les compositions de la contrebassiste Sarah Murcia. Le groupe Caroline est né. Si la grammaire musicale du groupe est plutôt jazz, le vocabulaire de Caroline s’est forgé à l’écoute d’autres histoires, celle de la pop ou des musiques improvisées : Tim Berne, Frank Zappa, Talk Talk… « Il est important de réunir dans Caroline toutes ces choses que je considère à valeur égale, d’où l’importance des chansons et du côté rock de temps en temps », déclare Sarah Murcia. Caroline se joue donc des étiquettes et nous offre un répertoire délicieusement libertaire et inventif.
Samedi 22 novembre 20h30[url=http://www.dailymotion.com/video/xw5rm_sarah-murcia-and-friends-late-in-th_music]voir une vidéo de Sarah Murcia[/url]

SOPHIE ALOUR
Sophie Alour s’affirme comme l’une des voix les plus prometteuses de la génération actuelle du jazz. Co-fondatrice du Vintage Orchestra et d’un sextet avec Stéphane Belmondo, cette side-woman très recherchée a une âme de leader.Après Insulaire (2005) qui restait dans une certaine tradition du jazz, elle conçoit avec Uncaged un album plus électrique. Entre jazz et rock, elle opte pour une formule sans fil qui ne verse ni d’un côté ni de l’autre. Pour cela, elle compte sur ses complices de jeu (Laurent Coq, Karl Jannuska, Yoni Zelnik) au contact desquels le son de la saxophoniste se fait dense laissant filtrer ça et là des bribes de tendresse.
Vendredi 14 novembre 20h30
MINA AGOSSI
Voici maintenant quelques années que la franco-béninoise affirme sa personnalité et par la même occasion son univers artistique si particulier : elle se moque des étiquettes, entre jazz, rock et embardées à la Björk… A l’évidence,Mina Agossi possède un don du ciel, une voix puissante qui lui permet toutes les audaces vocales. La formule du trio met en valeur les milles nuances de sa voix, ses côtés enfantins, son énergie de rockeuse-rappeuse, ses explorations de timbres empruntés tout autant à la guitare de Jimi Hendrix qu’aux divas du jazz. Une nouvelle aventurière de la voix qui la mène sur un chemin sinueux, partant de Duke Ellington et menant à des sonorités plus qu’actuelles.
Samedi 15 novembre 20h30
HÉLÈNE LABARRIÈRE
Hélène Labarrière a expérimenté le jazz auprès des « anciens » – et non des moindres – tels que Lee Konitz, Art Farmer, Johnny Griffin, les accompagnant dans les clubs américains et parisiens. Elle s’est depuis tournée vers le vaste monde des musiques improvisées. Le projet intitulé « Les Temps Changent » est un véritable condensé du parcours de la contrebassiste. Accompagnée par trois musiciens essentiels de la scène européenne et bien connus du Reims Jazz Festival, Hélène Labarrière présente un répertoire qui va de l’improvisation la plus intensément expressive et instantanée à des ambiances mesurées, plus « traditionnellement » jazz.
Jeudi 16 octobre 19h

#artistes #femme #jazz #musique #Reims
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser