veggie

Faut-il être végétarien ?

Ecrit par Léonie
le 27 août 2020

Le régime végétarien séduit de plus en plus de monde. Mais ce mode d’alimentation est en proie à des débats. D'un côté, certains y voient l’alimentation du futur pour préserver l'environnement, de l'autre ceux, qui au contraire, le considèrent comme un régime dangereux conduisant à des carences et à une remise en question de nos traditions gastronomiques. Alors, est-il possible de suivre une alimentation végétarienne tout en restant en bonne santé ? 

Les différents types de végétariens

Pour commencer, il est important de bien comprendre qui se cache derrière ce terme et quels sont les différents types de végétariens.

  • Les « flexitariens » : qui ne mangent pas de viande rouge, mais du poisson, de la volaille et des légumes
  • Les « pescariens » : qui continuent à manger du poisson
  • Les végétariens « purs » : ni poisson, ni viande

Une personne végétarienne ne mange donc pas, ou peu, de viande et de poisson. Cependant elle peut consommer des œufs ou encore des produits laitiers. Il faut distinguer le végétarisme du véganisme, qui lui exclut tout produit issu des animaux : il bannit donc les œufs, les produits laitiers (yaourts, fromage, etc) ou encore le miel.

Comment devenir végétarien et éviter les carences ?

Consommer des protéines végétales

Beaucoup pensent que les végétariens auraient des carences en protéines, car les protéines sont principalement issues de la viande et du poisson pour les personnes ayant un régiment alimentaire omnivore. Or, rien n’empêche les végétariens de consommer des œufs et des produits laitiers comme des yaourts ou du fromage, qui sont de bonnes sources de protéines. De plus, il existe de nombreuses sources de protéines végétales comme le soja, les pois chiches, les lentilles, les amandes, les noix, le riz complet, le quinoa…

veggie

Par ailleurs, il faut savoir que les protéines sont constituées d’acides aminés. Les acides aminés sont des macro nutriments qui s’assemblent pour former les protéines. Ils jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement de l’organisme : fabrication du muscle, défense de notre système immunitaire ou encore fonctionnement de notre système nerveux. Et mise à part l’œuf, aucune protéine animale ou végétale ne possède à elle seule un apport optimal en acides aminés. Peu importe le type de protéine, chacune présente une teneur limitée en certains acides aminés essentiels : c’est l’apport de plusieurs sortes de protéines qui permet d’assurer un apport en acides aminés essentiels. Parmi les protéines végétales, les céréales présentent par exemple une teneur limitée en lysine, et les légumineuses manquent de méthionine. Ainsi, l’association des céréales et des légumineuses permet d’assurer un apport complet.

Assurer un bon apport en fer non héminique

Le second argument hostile à l’alimentation végétarienne concerne les carences en fer, qui serait issu, comme pour les protéines, majoritairement dans la viande. Or, il existe deux types de fer :

  • Le fer héminique : il est apporté par les produits d’origine animale (sauf l’œuf) et principalement par la viande rouge. Il est facilement absorbé par l’organisme. Cependant, il peut être nocif pour l’organisme lorsqu’il est consommé en trop grande quantité. En effet l’excès de fer héminique conduit au développement des radicaux libres, qui sont en cause dans l’apparition de cancers.
  • Le fer non héminique : il est principalement apporté par les végétaux, les œufs et les produits laitiers. Cependant, le fer non héminique est moins bien assimilé par l’organisme que le fer héminique. Parmi les végétaux les plus riches en fer non héminique, on trouve la spiruline, les légumineuses, le tofu, le quinoa, les noix, les raisins secs, l’avocat…

vegetarien-alimentation

Pour assurer un bon apport en fer non héminique tout favorisant son assimilation, il existe quelques astuces. Par exemple, favoriser l’apport de vitamine C qui augmente l’absorption du fer. On en trouve dans les fruits et légumes crus comme le poivron, le brocoli, le kiwi ou encore les agrumes. Ou encore, faire tremper les légumineuses au moins 12h avant de les cuire, cela permettra de neutraliser l’acide phytique qu’elles contiennent et qui empêche la bonne assimilation du fer.

5 raisons de devenir végétarien

Garder la forme

On le sait, consommer des fruits, des légumes, du poisson, c’est bon pour la santé. Et comme vous avez pu le voir, le régime végétarien mise sur une alimentation équilibrée et diversifiée, riche en fibres et en minéraux. Il en résulte alors des repas plus légers et une digestion facilitée. Exit le coup de barre et les ballonnements après le repas ! De plus, manger végétarien limite les risques d’hypertension, de cholestérol….

forme-alimentation

Par choix moral ou éthique

Chacun est libre de choisir son régime alimentaire. Mais on peut devenir végétarien par conviction, par choix moral ou éthique. Par exemple, vous avez vu des documentaires sur des animaux de laboratoires et décidé de devenir végétarien pour limiter la souffrance infligée à ces animaux. Suite à cela, vous avez choisi de changer votre mode de vie tout simplement parce que vous êtes choqué par la cruauté des hommes envers les animaux.

Préserver la planète

Manger de la viande favorise le développement de certaines maladies cardio-vasculaires. Mais consommer de la viande constitue également un danger pour la planète. En devenant végétarien, vous faites un geste pour la planète en préservant l’environnement. L’industrie bovine produit énormément de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Et la production d’un kilo de bœuf nécessite 10 à 15 fois plus d’eau que celle d’un kilo de végétal. En résumé, l’alimentation végétarienne limite ainsi la pollution.

Affiner sa silhouette

Les végétariens ont tendance à être plus minces. Cela résulte du fait qu’ils absorbent beaucoup de fibres solubles, présentes dans les légumineuses par exemple. Si vous avez quelques rondeurs disgracieuses dues à votre amour pour la charcuterie, rien de tel qu’un petit régime végétarien avant l’été pour perdre vos kilos. Exit le saucisson, place aux bâtonnets de carotte à tremper dans du fromage blanc !

Prévenir l’obésité

Si vous souffrez de surpoids, il est conseillé d’adopter un régime végétarien riche en céréales et en sucres complexes. Le régime végétarien préconise le recours à de « bonnes graisses » et permet de réapprendre à cuisiner soi-même. En effet, les végétariens privilégient le fait maison, ce qui vous permettra de revoir votre alimentation, mais surtout de pouvoir conserver ce mode de vie à long terme.

alimentation-healthy

Comment devenir végétarien quand on est accro à la viande ?

Pour y parvenir, le secret est d’y aller pas à pas, aussi bien pour votre mental que pour votre organisme.
Comme nous l’avons vu au début de cet article, il existe ce qu’on appelle le flexitarisme : consommation de la viande et du poisson de façon plus occasionnelle. Autrement dit, c’est une version plus flexible du régime végétarien. Ce régime permet ainsi de limiter ou d’exclure la viande transformée en faveur des morceaux de viandes de qualité : élevage local, animaux élevés en plein air, pas d’utilisation d’OGM…
Ensuite vous pouvez passer au pescétarisme afin d’exclure totalement la viande de votre alimentation, mais conserver le poisson et les fruits de mer. Ainsi, vous pourrez bénéficier des bienfaits des produits de la mer, notamment de leur richesse en Oméga-3.

Ces alternatives sont une première étape pour évoluer vers une alimentation plus végétale. Et elles séduisent d’ailleurs de plus en plus de Français soucieux de leur santé et de l’environnement, mais pour qui le végétarisme est encore trop contraignant.

#alimentation #bien-etre #conseils #flexitariens #forme #fruits #ligne #nutrition #péscétariens #poisson #végétarien #viande
Commentaires (1)
  1. Tamada

    Je suis de nature à être flexitarien tout simplement il n’y a pas moyen de consommer de la viande rouge à tout vas, c’est cher. Je suis de type Keto (https://ketodiet-avis.fr/) un choix de cœur avant d’être un choix de raison.

ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser