Qu’est-ce le fasting ou le jeûne intermittent ?

Ecrit par Léonie
le 13 mars 2019

Originaire des USA, le jeûne intermittent ou le fasting devient un mode de vie de plus en plus populaire. Selon ses adeptes, le fasting permettrait de maigrir durablement et d’être plus à l’écoute de son organisme.

Qu’est-ce que le fasting ? 

Le fasting consiste à alterner les périodes de jeûnes et d’alimentation à une période donnée de la journée ou de la semaine. Ce régime alimentaire de courte durée, 1 semaine maximum, est flexible et non-restricitf en terme de nombre de calories. Il permet d’éliminer les toxines, de rééquilibrer après les excès, contribue à une perte de poids durable et donnerait plus d’énergie. 

Le principe est simple : jeûner entre 12 à 16h par jour. Des repas trop riches et trop réguliers empêchent le foie d’effectuer son travail de détoxification correctement. Le jeûne intermittent permet donc d’éliminer tous les déchets, autrement dit les toxines, tout en apprenant à mieux gérer son ressenti de satiété. Pendant cette période, les boissons non-sucrées comme l’eau ou le thé, sont bien sûr autorisées. 

tasse-de-thé

Les différentes méthodes du jeûne intermittent 

S’il est plus simple de réaliser ce régime alimentaire de nuit, par exemple de 21h à 13h, chacun peut l’adapter selon ses préférences et son mode de vie. 

Le régime 5:2

Comme son nom l’indique : on mange 5 jours et on jeûne pendant 2 jours de la semaine. Mais attention, 2 jours non consécutifs ! Par exemple, un jour de bureau assez tranquille (sans déplacement, et de préférence où on ne fait pas de sport) et un jour pendant le week-end si c’est une journée sans tentation (pas un dimanche de brunch par exemple).

Zapper le petit-déjeuner

Sauter le petit-déjeuner est la méthode la plus répandue, et sûrement la plus facile. On gagne du temps le matin, on boit un thé en arrivant au travail et on mange normalement (mais sainement !) le midi et le soir. On ne se rue pas sur la junk food et on ne dévore pas la baguette de pain avant de manger !

A noter que si tu aimes le petit-déjeuner : un petit-déjeuner trop sucré entraine des pics d’insuline. Petit rappel : Cette hormone permet au foie et aux cellules musculaire de prendre le glucose présent dans le sang, pour produire de l’énergie ou le stocker. Et être stocké, c’est tout ce que l’on ne veut pas ! Donc si tu ne veux pas zapper le petit-déj car ça te donne du carburant (surtout si vas au sport le matin), privilégie un petit-déj salé et protéiné.

 

petit déjeuner complet

Le 16:8 

Si le petit-déjeuner est un moment privilégié pour toi comme expliqué plus haut, tu peux prendre ton petit-déjeuner (et pas trop sucré du coup !) et ton déjeuner à l’heure habituelle. Mais ne pas t’alimenter entre 13h et 7h du matin. Ou autre choix, opter pour le petit-déjeuner et le diner (surtout si tu veux partager un repas en famille), et donc ne pas t’alimenter entre 6h et 22h. 

En mode « détox »

Plus difficile à tenir, c’est une méthode qui s’adresse aux habitués du fasting. On ne prend qu’un seul repas dans la journée, et à la même heure les jours qui suivent. Pendant le temps de jeûne, on s’autorise tout de même des fruits, des fruits secs et du thé pour avoir de l’énergie. 

Pour commencer, on préconise le jeûne de 13h avec deux repas dans la journée. Tu t’habitueras alors au fasting en douceur, et des résultats seront déjà visibles lorsque tu reprendras ton alimentation quotidienne. 

Les bénéfices et les risques

Certes, le fasting pousse l’organisme à puiser dans ses réserver pour fonctionner, et donc à brûler les graisses, mais il n’a pas pour but premier la perte de poids immédiate. Cependant, il permet de reprendre des bonnes habitudes alimentaires et de réapprendre à l’organisme les notions de faim et de satiété. Ce qui permet alors, sur la durée, de stabiliser son poids grâce à l’écoute de son corps. 

Toutefois, le jeûne intermittent est considéré comme un regain de tonus, donc une baisse de la fatigue. Et une baisse de la fréquence des allergies, de l’asthme et des rhumatismes. 

En revanche, sois vigilante sur la fréquence à laquelle tu réalises ce type de régime alimentaire. Occasionnel il peut avoir des effets comme ceux d’une détox, cependant de manière plus répétée, il pourrait entrainer des sensations de fatigue et accélérer la fonte musculaire. 

Enfin, on ne vous le répète jamais assez mais l’important est d’écouter son corps quotidiennement. Pendant ces périodes de jeûne, on conseille de ne pas complètement se priver. Autorisez-vous des thés, des tisanes et des oléagineux comme les amandes. Vous pouvez également allier votre jeûne intermittent avec une cure détox liquide ! (fruits et/ou légumes)

LES BOISSONS IDÉALES POUR S’HYDRATER QUAND IL FAIT CHAUD !

 

L’essentiel est donc de ne pas frustrer son corps, et d’apprendre à manger en pleine conscience. Et on le sait, une semaine ne suffit pas toujours à reprendre de bonnes habitudes. C’est pourquoi on vous propose également de jeter un coup d’oeil au programme Objectif Super Nana pour recevoir des conseils nutrition et des recettes healthy au quotidien ! 

Attention, si tu es enceinte ou allaitante, cette méthode est fortement déconseillée. Et si tu souffres régulièrement d’hypoglycémie ou que tu suis un traitement médical, parles-en à ton médecin traitant avant de te lancer !

#bénéfices #Fasting #Jeûne intermittent #méthodes #regime #risques
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser