soleil

Cet hiver, je mange QUOI ?

Ecrit par Justine Andanson
le 1 novembre 2009

Brr...Revoilà l'hiver, ses températures parfois glaciales et son cortège de petits maux (rhumes à répétition, fatigue...) contre lesquels il va falloir une fois de plus lutter. Et pour cela, rien de tel que d'adopter une alimentation adaptée aux rigueurs de la saison. Alors cet hiver, je mange quoi?


En priorité, des fruits et des légumes.

Lesquels? Je privilégie ceux de saison, d’abord parce que c’est moins cher et aussi parce que c’est plus écologique. Côté légumes , cela me donne donc : carottes, navets, poireaux, choux (vert, rouge, rave, de Bruxelles), brocolis, céleri, endives, betteraves, épinards, sans oublier les légumes secs comme les lentilles, les pois et les haricots. Je peux également essayer des légumes moins connus : panais (plantes potagères dont on consomme la racine), rutabagas (sorte de croisement entre le chou et le navet), topinambours (tubercules de la même famille que la pomme de terre), et potimarrons (courge orange au goût de potiron et de châtaigne). Et bien sûr, je n’oublie pas l’incontournable pomme de terre !

Côté fruits, les vedettes de l’hiver sont bien évidemment les agrumes, citrons, oranges, clémentines et pamplemousses. Je pense aussi aux kiwis et aux fruits secs : noisettes, noix, amandes. Et si j’aime les pommes, j’en croque au moins une par jour car vous connaissez le dicton : « une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours »!

Pourquoi? D’abord, parce qu’on me l’a assez dit et répété : pour ma santé, je dois consommer au minimum cinq fruits et légumes par jour ! Ensuite, parce que les fruits et les légumes sont les aliments les plus riches en vitamines qu’il puisse exister et les vitamines, c’est justement ce dont j’ai le plus besoin pour traverser l’hiver en pleine forme! Et pour renforcer mon système immunitaire, je mets l’accent sur la vitamine C qui joue un grand rôle dans la fabrication des anticorps, surtout si je fume car le tabac tend à détruire cette vitamine. Donc, je privilégie les agrumes, bien sûr, mais également les choux, notamment rouges et de Bruxelles, qui en contiennent énormément. Il y en a aussi dans les poireaux et les navets. De plus, je pense au magnésium qui participe également à la défense immunitaire et qui se trouve en grande quantité dans les légumes et fruits secs.

Les légumes, comment je les cuisine ?

La première idée qui vient tout de suite à l’esprit, c’est la soupe ! (Non, non, je ne grimace pas : si j’en avais un peu plus mangé lorsque j’étais petite, j’aurais peut-être atteint le mètre soixante-dix de mes rêves !). Une bonne soupe de légumes bien nourrissante réchauffe autant qu’elle rassasie, sans compter qu’il n’y a rien de tel pour garder la ligne. Car contrairement aux idées reçues, je n’ai pas besoin de manger davantage ni plus gras en hiver sous prétexte qu’il fait plus froid !

En effet, mes besoins énergétiques n’augmentent nullement, puisqu’en général je suis plus sédentaire qu’en été. Je dois donc conserver une alimentation variée et équilibrée, tout en privilégiant simplement certains aliments qui vont booster mes défenses immunitaires fragilisées par la baisse des températures.

La soupe, je la prépare moi-même ou je l’achète toute faite ? Bien sûr, c’est toujours mieux de la faire soi-même mais si je n’ai pas le temps ni l’envie ou bien que je ne m’en sens tout bonnement pas capable, il existe de très bonnes soupes toutes faites dans le commerce (parmi les marques les plus connues, citons Liebig, Maggi, Knorr et Royco). Je la préfère bio ? Pas de problème, certaines marques en commercialisent aussi, comme par exemple Picard, chez qui elles sont identifiables grâce au label bio de l'Union Européenne. Un bémol, toutefois : attention, les soupes vendues toutes prêtes ont souvent tendance à être trop salées!

Et si je veux la faire moi-même ? Outre la traditionnelle soupe de légumes (carottes, navets, poireaux, pommes de terre), je peux essayer une soupe d'hiver aux haricots et aux lentilles, une soupe de cresson – également pourvoyeur de vitamine C – ou un velouté de brocolis  et un velouté forestier sur Trucdenana.com ! Enfin si je veux introduire un peu d'exotisme au coeur de la grisaille, pourquoi ne pas tester la soupe japonaise miso ?

D’autres idées pour les légumes ? Oui, je peux les cuisiner en pot-au-feu ou en ragoût. Je peux aussi les préparer en ratatouille , plusieurs suggestions de ce plat étant à ma disposition sur Marmiton. Pour finir, je peux également les accommoder en salade – formule idéale pour emporter au bureau – mélangés à du riz ou des pâtes, féculents qui me donneront l'énergie nécessaire pour terminer ma journée de travail sans coup de barre et dont les sucres lents me permettront de tenir sans craquer jusqu'au dîner !

Sinon, je mange quoi d'autre?

Des plats typiques de saison , chauds et assez nourrissants (attention tout de même à ne pas exagérer la taille des portions : je me rappelle que  » manger gras ne protège pas du froid! « ). Parmi les plus classiques : boeuf bourguignon, blanquette de veau, cassoulet, tartiflette, hachis parmentier et gratins. Et pour limiter les dégâts sur ma ligne, je consulte nos recettes dans cette même rubrique et ce site qui propose des recettes de cuisine allégée … 

Et si je suis fatiguée ou même déprimée ? C'est souvent le problème avec l'hiver : à son arrivée, beaucoup d'entre nous souffrent d'une baisse de tonus. Certaines sont même atteintes de dépression saisonnière, due au manque de luminosité solaire. Pour lutter contre la morosité ambiante, il faut donc doper notre organisme à coups de vitamines! Contre la fatigue, la B12 : elle aide également à faciliter l'absortion du fer et se trouve principalement dans les oeufs et les produits laitiers. Contre le stress, la B6 et le magnésium : je trouve la première dans la viande et le poisson et le second – outre dans les légumes et fruits secs – dans les céréales complètes, le poisson, certaines eaux minérales comme Contrex ou Hépar, et le chocolat, ce qui ne constitue cependant pas une excuse suffisante pour en engloutir une tablette par jour! Enfin, contre les vilains rhumes, je compte sur le fer que je trouve principalement, non pas dans les épinard s n'en déplaise à Popeye, mais plutôt dans la viande rouge, le foie, le boudin noir, les légumes et les fruits secs. Le fer étant malheureusement très peu absorbé par mon corps (ce qui explique pourquoi la plupart d'entre nous en manque cruellement), je mise également sur le zinc , essentiellement présent dans la viande, les poissons et crustacés, les céréales et les lentilles.

Chouette, je pars au ski !

Attention, cas particulier : les sports d'hiver requièrent en effet une alimention adaptée à ce type d'activité ainsi qu'à l'altitude. Car skier demande beaucoup d'énergie et il n'est pas question que je me lance sur les pistes le ventre vide ! Pour commencer, je dois donc prendre un petit-déjeuner aussi complet que possible : jus de fruits, tartines, céréales, au moins un produit laitier et si l'idée d'avaler un oeuf de bon matin ne me dégoûte pas trop, je n'hésite pas! A midi , le mieux c'est de manger des féculents. J'évite les frites et les plats en sauce, bien trop lourd, et l'alcool qui risquerait de réduire mes réflexes : je n'ai pas envie de rentrer à la maison les deux jambes dans le plâtre! Dans l'après-midi , il m'est conseillé de prendre une petite collation, sous la forme de fruits secs ou d'une barre chocolatée ; je peux également opter pour une boisson énergétique. Enfin, je n'oublie pas de boire régulièrement tout au long d e la journée : le froid déshydrate énormément !

Le soir, j'ai le droit de me lâcher : à moi les bonnes fondues et autres délicieuses raclettes! Miam ! Toutefois, gare à ne pas prendre de mauvaises habitudes, car à mon retour de la montagne, il faudra que je reprenne une alimentation normale . Sinon, devinez qui va passer son printemps à pleurnicher qu'elle est trop grosse et que cet été elle se baignera en burka ? C'est moi !
 

Par Caroline Salvetti

#alimentation #chaleur #corps #course #cuisine #fruits #gourmandise #nouvel an #recettes #soleil
Commentaires (0)
ou pour écrire un commentaire
ces articles peuvent m'intéresser