Connecte-toi sur TDN

J'ai perdu mes identifiants ? Inscris-toi sur Trucdenana.com

Me connecter à

J’ai testé pour vous … le Stiletto !

À l’occasion de la présentation du nouveau rasoir de Gillette, le Venus Breeze, qui sera lancé sur le marché en janvier 2008 j’ai pu tenter le Stiletto ...

Pour ne rien vous cacher quand j’ai reçu l’invitation presse qui stipulait « Venez vivre une expérience 2 en 1 en découvrant le nouveau rasoir féminin Venus Breeze de Gillette, autour d’un cours de Stiletto », accompagné d’une demande de notre pointure ... je me suis posée quelques questions.Une toute simple mais peut-être bête, « Oh la la, C’est quoi déjà le Stiletto ? ».

Curieuse et un peu angoissée, en deux trois clics sur notre meilleur ami « Internet », me voilà entrain de lire la définition : « apprendre à marcher avec des talons hauts ».Pleine d’entrain mais un brin anxieuse je me dirige vers mon rendez-vous, avec ma paire de bottes à talons hauts (enfin je croyais que c’était haut !).

En arrivant, on me présente le nouveau Venus Breeze en long, en large et en travers et pour tout vous dire je suis plutôt convaincue ! Puis, je vois un podium, des chaises, un photographe, de la musique ... toute la panoplie parfaite d’un défilé de mode. Et là mon oeil « d’addict » aux chaussures est comme « attiré » par une collection avec des modèles tous plus beaux les uns que les autres… je craque ! On m’explique que je dois choisir une paire qui me sera offerte (je fond !), dans ma pointure (le choix ne fût pas compliqué car avec mes pieds de bébé il n’y avait qu’une paire ... MA-GNI-FI-QUE mais aux talons vertigineux !). J’essaye de tenir stable dessus et a priori ça fonctionne, quand soudain une grande brune aux jambes qui n’en finissent plus s’approche de moi et me dit avec son petit accent « Vas-y chérie on va essayer ! ». Cette dame n’était autre que Cristina Cordula , conseillère en image et adepte du Stiletto. Elle m’explique rapidement le programme : plusieurs passages basés sur des mouvements simples empruntés au yoga, aux pilates et à la danse.

Ni une, ni deux, me voilà à grimper sur le podium pour défiler ou enfin « apprendre à marcher » ... ça semble peut-être idiot, mais on ne naît pas en sachant marcher avec des talons aiguilles et c’est du sport du vrai! « Rentrez le bassin, serrez les abdos, levez la tête, vous êtes belles, on y va ! » , me voilà parti à tout d’abord essayer de tenir debout et étape suivante : marcher ! Marcher avec des talons de 10 cm de haut voire plus c’est équivalent selon moi à une série d’abdo-fessier intense et à une course cycliste qui n’épargne pas vos petits mollets. Mais ça vaut le coup, pratiquer le Stiletto c’est offrir tonicité, fermeté et énergie à vos jambes.

« Chérie arrête de bouger le bassin, marche et frotte cuisse contre cuisse et avance vite… » (heu là c’est beaucoup d’informations pour juste marcher, je suis tendue comme un balai ! …puis on ne m’avait pas dit que c’était aussi de la course à pied.) Heureusement, je ne suis pas toute seule à comme dirait-on « galérer ». Une franche partie de rigolade était entrain de se jouer, dur de garder son sérieux quand on a l’impression qu’on marche comme un robot ! Mais passage après passage, le niveau s’améliore, je commence à entendre des « C’est bien chérie… » et le photographe perd peu à peu ce sourire moqueur que je pouvais lire sur ses lèvres ! (Il m’avouera même avoir trouvé que j’avais fais de gros progrès entre mon premier passage et mon dernier.)

Vous l’aurez compris, le Stiletto ce n’est pas une évidence au départ mais une fois qu’on a « chopé le truc », cela apporte un confort, une légèreté dans la démarche et surtout beaucoup de grâce. Cependant, je fût bien contente au moment de quitter mes petits escarpins pour remettre mes bottes qui tout à coup me paraissent être confortable « comme des chaussons ».
J’étais donc fière de moi, et vous recommande les cours de Stiletto qui en plus de vous apprendre à marcher gracieusement avec des talons, vous font faire du sport !

Merci à Cristina Cordula pour sa patience !

Visuels : www.frenchmorning.com

Par Marie Hazet

Pour aller plus loin