forme

Craquez pour les danses exotiques !

Ecrit par Justine Andanson

L’été est la période idéale pour pratiquer une danse sensuelle et conviviale. Fascinante, envoûtante, sensuelle, de nombreuses danses exotiques réveillent les sens et font vibrer le corps et l’esprit. A quelques centaines de mètres de la place de la Bastille à Paris, se tient le Studio Harmonic, un grand centre de danse parisien. L’ambiance est […]

L’été est la période idéale pour pratiquer une danse sensuelle et conviviale. Fascinante, envoûtante, sensuelle, de nombreuses danses exotiques réveillent les sens et font vibrer le corps et l’esprit. A quelques centaines de mètres de la place de la Bastille à Paris, se tient le Studio Harmonic, un grand centre de danse parisien. L’ambiance est digne d’une série télé, style «Fame » ou encore « Un, Dos, Tres ». Le centre propose de nombreuses danses venues du monde entier. Petit tour d’horizon sur les danses de l’été les plus sensuelles.

  • La danse orientale : Une féminité exacerbée
    Voilà une danse où les rondeurs sont autorisées voire recommandées ! Sensuelle, mythique, elle permet à nos corps de s’extérioriser d’une façon douce et originale. La danse orientale ou "Raqs sharki" est une danse réservée aux femmes. Elle se pratique seule et pieds nus.

    En Occident, on la connaît généralement sous le nom de "danse du ventre", ce qui est une erreur car cette appellation n’existe pas en arabe. Si, comme son nom l’indique, la danse orientale est née au Moyen-Orient, c’est en Egypte qu’elle s’est surtout développée. Plus vieille danse du monde, elle date de l’antiquité, époque à laquelle elle revêtait un caractère sacré : elle célébrait la fertilité. L’arrivée des Européens au Moyen-Orient, fascinés par la volupté et la grâce de ces danseuses du ventre, en a fait un divertissement, lui ôtant toute identité religieuse.

    Cette danse sensuelle sollicite toutes les parties du corps, nous en fait prendre conscience et les aimer. Ventre, hanches et poitrine généreuse ondulent sur les demi-tons des instruments à cordes et à vent. Des poignets à la nuque en passant par les épaules, le corps chavire. Les rotations du buste, du ventre et du bassin sont synchrones avec les ondulations des bras. Sensualité, esthétisme et stimulation du tonus musculaire assurés!

  • La danse africaine : au rythmes des tam tam
    Véritable moyen de communication, la danse est une composante majeure de la culture africaine. Techniques, mouvements, rythmes : elle en a gardé les caractéristiques tout en abandonnant l’aspect rituel. Depuis les années 1950, cet art ne cesse de se développer en Occident. Préparez-vous à danser pieds nus et à exécuter des figures et acrobaties au son du djembé.

    Frappements de mains et de pieds, sauts, ondulations : tous ces mouvements se pratiquent genoux fléchis et dos cambré. Agitez vos popotins, cette danse est idéale pour se défouler et évacuer le stress accumulé. La danse africaine requiert une grande souplesse. Le corps doit se laisser entièrement aller au rythme des percussions. Il s’agit d’une danse centrifuge, c’est-à-dire qu’elle part des hanches pour jaillir vers l’extérieur.
    Pour avoir des fesses fermes et rebondies, cette discipline est idéal, alors n’hésite pas !

  • La salsa : La sensualité à l’état pur
    La salsa est une danse "à la mode" en ce moment. L’engouement pour cette danse n’est pas le fait du hasard car la salsa fait partie de ces danses qui font bouger et dont l’origine latino rappelle tout de suite le soleil des pays d’où elle tire son origine, dont Cuba. Sensuelle, elle permet de rencontrer de séduisants danseurs (on change souvent de partenaire !). Énergique et endiablée, la salsa est une danse charnelle sur laquelle les corps se cherchent et se trouvent, sans pour autant inviter au flirt. Il suffit de quelques cours pour s’approprier le pas de base qui s’effectue en huit temps et se décline en une multitude de jeux de jambes.

    On peut jouer les latinos en se déhanchant, les bras en l’air sur la pointe des pieds synchrone avec son partenaire dans un mouvement chaloupé faussement détendu. Sachez tout de même que pour atteindre la maîtrise de ce lâcher prise il vous faudra quelques mois de pratique régulière et de bonnes chevilles. La jupette est de rigueur et les talons facilitent les figures de style et les glissements chorégraphiques sur le parquet. Sexy, la salsa nécessite de l’endurance mais, une fois n’est pas coutume, travailler ses abdos se fait dans la bonne humeur !

  • Le flamenco : l’élégance en musique
    Rose dans la bouche, jupe flottante dans les aires, le flamenco incite le corps à jouer un rôle. Issu de multiples cultures, gitane, andalouse et orientale, le flamenco séduit par la variété de ses enchaînements. Théâtral, la chorégraphie se joue de toutes les attitudes.
  • La samba : que du tcha tcha tcha
    C’est la plus connue des danses brésiliennes. Elle est indissociable du Carnaval de Rio.
    Pour entrer dans la danse, rien de plus facile : il suffit de vous laisser aller et de suivre la musique de manière fluide et sensuelle.
  • Le Tango : Le grand jeu de la passion
    Pour suivre correctement cette danse, il faut maîtriser une trentaine de pas. La femme provoque, puis joue à s’échapper. Elle danse en affichant un apparent détachement. Elle ne sourit jamais et adopte un regard fier et intense. L’homme ne recule jamais : il doit se montrer décidé et entreprenant. Il cherche à conquérir et à dominer sa partenaire. Bref une danse toute en allégresse.

    Les nanas, Pas besoin de s’appeler Shéhérazade, d’être une bombe brésilienne ni de fréquenter les cabarets pour accéder à toutes ces danses exotiques. Ces arts ancestraux sont à la portée de toutes, jeunes et mûres, sveltes et généreuses… Des danses à la gloire de la femme.
    Alors n’hésitez pas pour vous initier ! Yallah!
    Contacts : [url=http://www.studioharmonic.fr]Studioharmonic.fr[/url]
    Centre de danse du Marais Centre des Arts Vivants

    [url=http://www.salsadanse.com]Salsadanse.com[/url]
    [url=http://www.danse-africaine.net]Danse-africaine.net[/url]

    Christelle Lamotte

    #africaine #danse #danser #flamenco #forme #orientale #salsa #tango
  • Commentaires (0)
    ou pour écrire un commentaire
    ces articles peuvent m'intéresser